Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Fin du cauchemar en vue pour les 1 373 passagers du paquebot en difficulté en Norvège

logo de France 24 France 24 24/03/2019 FRANCE 24
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Le navire de croisière Viking Sky, victime d'une panne moteur au large de la Norvège, a été pris en remorque dimanche pour être acheminé vers un port. La spectaculaire évacuation par hélicoptère de ses 1 373 occupants a été interrompue.

Les 1373 passagers du Viking Sky vont bientôt pouvoir retrouver la terre ferme. Le navire de croisière, victime d'une panne moteur dans des eaux périlleuses au large de la Norvège, a été pris en remorque, dimanche 24 mars, pour être acheminé vers un port de refuge, interrompant la spectaculaire évacuation par hélicoptère de ses occupants.

Pendant la manœuvre visant à faire pivoter le paquebot, les services de secours ont décidé d'une pause dans les opérations d'hélitreuillage qui ont permis, selon leur dernier décompte, de transporter 460 passagers vers la terre ferme. Dix-sept d'entre eux ont été hospitalisés.

Le Viking Sky avait lancé un appel de détresse samedi en début d'après-midi après avoir connu une avarie moteur. Dans des conditions météorologiques difficiles, il dérivait alors vers des eaux côtières jalonnées de récifs au large de la région de Møre og Romsdal (ouest de la Norvège).

Après avoir pu redémarrer un de ses moteurs, il avait réussi à se stabiliser en jetant l'ancre à environ deux kilomètres du littoral, et les autorités avaient lancé une vaste opération d'évacuation grâce à une noria de cinq hélicoptères.

"Le capitaine évaluera la situation"

Après avoir réussi à redémarrer trois de ses quatre moteurs, le paquebot s'est éloigné des côtes dimanche matin et a été pris en charge par deux remorqueurs, l'un devant l'autre derrière, pour être acheminé vers le port de Molde, à environ 80 kilomètres de là.

"Il y a une pause actuellement dans les évacuations", a déclaré à l'AFP un porte-parole du Centre de secours pour le sud de la Norvège.

"Le capitaine a demandé à ce qu'on n'évacue pas pendant que le bateau pivote. Une fois que ce sera fait, ce sera le capitaine qui évaluera la situation" sur une possible reprise des évacuations, a-t-il ajouté.

Les opérations sont rendues compliquées par une météo toujours difficile et l'âge avancé d'un bon nombre de passagers qui, selon la police, sont de nationalité britannique ou américaine pour la plupart.

Selon les secours, le Viking Sky devait encore parcourir environ 60 kilomètres avant de retrouver des eaux plus tranquilles.

"C'est la fin"

Les personnes évacuées ont été prises en charge dans un centre d'accueil.

"Le meilleur mot, j'imagine, c'est surréaliste", a confié un des passagers évacués, Rodney Horgen, pour décrire ce qu'il a vécu sur le bateau.

Évoquant un épisode qui lui a rappelé l'accident du Titanic, il a décrit comment un mur d'eau "de six-sept pieds" (environ deux mètres) s'était engouffré à l'intérieur du bateau après avoir brisé une paroi en verre.

"J'étais debout, ma femme assise devant moi et, tout à coup, elle n'était plus là. J'ai pensé que c'était la fin", a ajouté le barbu, visiblement encore bouleversé.

Exploité par l'opérateur norvégien Viking Ocean Cruises, le Viking Sky est un navire moderne, lancé en 2017, qui peut embarquer 930 passagers. En provenance de Tromsø (nord), il devait regagner Stavanger (sud-ouest) lorsqu'il a subi l'avarie.

Avec AFP

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : France 24

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon