En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'Iran serait prêt à parler de son arsenal balistique

logo de Reuters Reuters 06/10/2017
L'IRAN SERAIT PRÊT À PARLER DE SON ARSENAL BALISTIQUE © REUTERS/Raheb Homavandi L'IRAN SERAIT PRÊT À PARLER DE SON ARSENAL BALISTIQUE

L'Iran a informé les signataires de l'accord international sur son programme nucléaire qu'il était prêt à parler avec eux de son arsenal balistique pour dissiper les tensions qu'il suscite, a-t-on appris de sources occidentales et iraniennes proches du dossier.

Téhéran promet régulièrement de continuer à étoffer cet arsenal, ce qui, selon Washington, est contraire à l'esprit de l'accord de Vienne conclu en 2015 avec les membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine) et l'Allemagne.

Face au risque d'une dénonciation américaine de l'accord, la République islamique aurait toutefois pris contact avec les signataires pour évoquer avec eux "les dimensions" de son programme balistique.

"Lors de leur rencontre en marge de l'Assemblée générale de l'Onu, le mois dernier, l'Iran a dit (aux grandes puissances) qu'il était prêt à discuter de son programme de missiles pour dissiper les inquiétudes", a-t-on déclaré à Reuters de source iranienne.

Mohammad Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne, a rencontré son homologue américain Rex Tillerson à cette occasion. "Les Américains ont exprimé leurs inquiétudes au sujet des capacités balistiques de l'Iran et Zarif a répondu qu'il était possible d'en discuter", a expliqué un responsable iranien ayant requis l'anonymat.

Selon deux membres de l'administration américaine, Téhéran a par ailleurs fait savoir récemment par la presse et via des pays tiers comme le sultanat d'Oman que son offre tenait toujours.

Donald Trump devrait annoncer sous peu son intention de ne pas certifier que l'Iran respecte l'accord de Vienne, ce qui ouvrirait la voie à sa dénonciation, a annoncé jeudi un membre de son administration ayant requis l'anonymat.

(Parisa Hafezi, Jonathan Saul et John Walcott, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Publicité
Publicité

Plus de Reuters

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon