En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Trump parle avec Taïwan et s’expose à une crise diplomatique avec la Chine

logo de Le Parisien Le Parisien 03/12/2016
Le Parisien: Le président élu Donald Trump arrive à Indianapolis le 1er décembre 2016 à Indianapolis, Indiana © (AFP/TIMOTHY A. CLARY) Le président élu Donald Trump arrive à Indianapolis le 1er décembre 2016 à Indianapolis, Indiana

En un coup de téléphone, Donald Trump a balayé trente-sept ans de rupture des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Taïwan. Le président élu a échangé ce vendredi avec la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen. «Lors de leur conversation, ils ont pris note des liens étroits en matière économique, politique et de sécurité entre Taïwan et les Etats-Unis», selon un communiqué de l'équipe Trump.

Problème, Washington soutient depuis les années 1970 la «politique de la Chine unique», depuis la reprise du dialogue entre le président américain d'alors Richard Nixon et son homologue chinois Mao Tsé-toung et la reconnaissance officielle de Pékin. Dès 1979, les Etats-Unis avaient mis fin à leurs relations avec Taïwan, séparée de facto de la Chine depuis la fin de la guerre civile en 1949.

Dialogue coupé entre Pékin et Taipei

L’appel téléphonique de Donald Trump, en rupture avec les règles du protocole durant la transition du pouvoir – le département d'Etat est en général associé à ce genre de démarches – risque donc de très mal passer du côté de Pékin. D’autant que Tsai Ing-wen est une farouche opposante aux dirigeants chinois.

Les relations avec l'île se sont détériorées depuis son arrivée au pouvoir. Tsai Ing-wen refuse de reconnaître le consensus conclu en 1992 entre Pékin et Taipei selon lequel il n'y a «qu'une seule Chine». Une formulation empêchant de fait toute déclaration d’indépendance de l'île. En réaction, Pékin a coupé les communications officielles avec le gouvernement taïwanais.

Pour Donald Trump, cet appel n'est pas le premier écart à la ligne jusque-là donnée à la diplomatie américaine. Jeudi, le président américain élu a surpris à Washington en couvrant d'éloge le chef du gouvernement pakistanais, Nawaz Sharif. «Vous êtes un type super. Vous faites un travail extraordinaire, qui se voit partout. Je suis impatient de vous rencontrer bientôt», aurait notamment déclaré le futur pensionnaire de la Maison Blanche.

La Maison Blanche réaffirme son soutien à la «Chine unique»

Quelques heures après l’échange téléphonique entre Donald Trump et la présidente taïwanaise, la Maison Blanche a tenté d’éteindre l’incendie que pourrait provoquer l’initiative du président élu. «Il n'y a aucun changement dans notre politique de longue date», a indiqué Emily Horne, porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC). «Nous restons fermement attachés à notre politique de la Chine unique».

__________________________________________________________________________________________________

AUSSI SUR MSN : EURONEWS

Entretien téléphonique inédit entre Donald Trump et la présidente de Taïwan

__________________________________________________________________________________________________

Publicité
Publicité

Plus d'info: Le Parisien

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon