Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Un ex-agent du FBI sur la piste du délateur d'Anne Frank

logo de L'Express L'Express 06/10/2017

Plus de 70 ans après la délation de la famille d'Anne Frank, Vincent Pankoke veut se servir de l'intelligence artificielle pour trouver qui en est à l'origine.

Photo du passeport d'Anne Frank posé sur des cahiers de son journal qu'elle écrivit dans les combles de la maison d'Amsterdam où elle était réfugiée avec ses parents pour échapper aux nazis entre juin 1942 et le 4 août 1944. © afp.com/DESK Photo du passeport d'Anne Frank posé sur des cahiers de son journal qu'elle écrivit dans les combles de la maison d'Amsterdam où elle était réfugiée avec ses parents pour échapper aux nazis entre juin 1942 et le 4 août 1944.

Le mystère est entier. Qui a dénoncé Anne Frank et sa famille? Plus de 70 ans après leur arrestation à Amsterdam, un ex-agent du FBI veut utiliser l'intelligence artificielle (IA) pour retrouver le coupable. L'adolescente juive et sa famille, qui se cachaient pendant la Deuxième Guerre mondiale dans leur appartement secret d'Amsterdam, ont fini par être découverts et déportés en août 1944.

Vincent Pankoke, à la retraite, estime que l'IA peut permettre de croiser des informations et échafauder des scénarios que le cerveau humain est incapable de trouver. Il a ainsi créé une entreprise aux Pays-Bas avec vingt salariés dont des médecins légistes et des membres de la police néerlandaise.

Une réponse avant le 4 août

"73 ans après l'arrestation, mieux vaut oublier les preuves judiciaires, la plupart des personnes qui auraient pu témoigner ne sont plus en vie", a estimé auprès de Reuters l'ancien agent du FBI. Leur objectif est donc de traiter une base de données qui contient des milliers de documents.

Ils seront analysés par les algorithmes de l'intelligence artificielle qui créera de nouvelles connexions entre tous les documents. Vincent Pankoke s'est donné jusqu'au 4 août prochain pour trouver le coupable.

30 millions d'exemplaires de son journal

En décembre, une étude suggérait qu'Anne Frank et sa famille aient été découverts par hasard. Les policiers venus effectuer une perquisition à l'adresse où se cachait l'adolescente enquêtaient en fait sur des fraudes aux tickets de rationnement et sur des emplois illégaux, expliquait le musée Anne Frank dans un communiqué.

Aucune étude n'a jamais pu déterminer avec certitude qui aurait dénoncé la famille Frank et ceux qui se cachaient avec elle dans l'Annexe, surnom de l'appartement secret de l'entreprise familiale où les Frank ont passé deux ans. C'est là que l'adolescente rédigea son célèbre journal, l'un des ouvrages les plus lus au monde qui s'est depuis vendu à plus de 30 millions d'exemplaires et qui a été traduit en 67 langues. 

Publicité
Publicité

Plus d'info : l'express

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon