Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Brexit : le Royaume-Uni demande un report à l'UE

Dos au mur, Theresa May affichait mercredi 20 mars sa détermination. Dans une déclaration aux Britanniques, la Première ministre a justifié ses choix mercredi soir. Plus tôt, devant les députés, après deux votes défavorables sur le Brexit, elle a proposé un report de la sortie au 30 juin pour éviter à son pays une sortie brutale sans accord le 29 mars. Un report accueilli fraîchement à Bruxelles. Si la date du 30 juin est acceptée, elle devra l'être à l'unanimité par les 27 États membres et à certaines conditions. "Extension possible, mais conditionnée" "Je crois qu'une courte extension sera possible, mais elle sera conditionnée à un vote positif sur le traité de retrait à la Chambre des communes", a affirmé Donald Tusk, le président du conseil européen. À neuf jours du Brexit, tous les scénarios sont encore possibles, même si l'hypothèse d'une sortie sans accord semble se renforcer.

Plus de Franceinfo

image beaconimage beaconimage beacon