Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Burkina Faso, après la mort de 11 personnes en garde à vue : la colère des familles

A la une du journal de l’Afrique, la polémique au Burkina Faso autour de la mort de 11 personnes en garde à vue. Dans la nuit du 14 au 15 juillet, ces personnes ont péri dans les locaux de l’unité antidrogue de la capitale. Une enquête a été ouverte pour répondre aux nombreuses questions qui entourent ce drame. Malgré l’annonce de sanctions faite par le Premier ministre Christophe Dabiré, les familles ne décolèrent pas.
image beaconimage beaconimage beacon