Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.
VIDÉO SUIVANTE
Affaire Fiona: "Pour une poignée d'avocats, on préfère tout étouffer", dénonce son père

"Ceux qui foutent le bordel", "les fainéants", "les illettrées"… ces fois où Emmanuel Macron est accusé de mépris

En visite ce mercredi après-midi en Corrèze, Emmanuel Macron a considéré que les salariés de GM&S devraient chercher du travail dans la fonderie voisine d'Ussel au lieu de "foutre le bordel" en marge de son déplacement. Et ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron est accusé de tenir des propos méprisants. En septembre, il s'en était pris aux "fainéants" qui s'opposerait à la loi Travail. En juillet, le président de la République avait été épinglé pour sa phrase sur "les gens qui ne sont rien". En 2014, lorsqu'il était ministre de l'Économie, il avait estimé qu'il "y avait beaucoup d'illettrées" à l'abattoir de porcs Gad.
image beaconimage beaconimage beacon