Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le logiciel de paie de l’armée a versé 534 millions d’euros de soldes en trop

logo de Capital Capital 12/10/2017

Louvois, le logiciel servant à payer les militaires, fait des ravages depuis des années. Alors que certains n’ont pas touché leur rémunération, d’autres ont dû rembourser des trop-perçus.

Le logiciel de paie de l’armée a versé 534 millions d’euros de soldes en tropt © Alain Le Bot/GettyImages Le logiciel de paie de l’armée a versé 534 millions d’euros de soldes en tropt

Le logiciel de paie de l’armée, baptisé Louvois, va enfin être remplacé à partir de 2018. Mais il a eu le temps de faire des dégâts. Depuis 2011, les militaires et leurs familles font face à des dysfonctionnements à répétition : soldes non payées, rémunération amputée d’une partie ou, à l’inverse, surévaluée. Lors d’une audition au Sénat, Jean-Paul Bodin, secrétaire général pour l’administration du ministère des Armées, a ainsi indiqué qu’en août, le total des sommes versées par erreur s’élevait à 534 millions d’euros.

L’armée a toutefois réussi à récupérer 344 millions d’euros auprès des militaires ayant perçu trop d’argent. “Nous avons abandonné 15% des indus à hauteur de 78,5 millions d’euros parce qu’ils ne pouvaient pas être justifiés clairement”, a néanmoins précisé Jean-Paul Bodin. Certains militaires contestent en effet les calculs de l’administration… Aujourd’hui, 3% des soldes font encore l’objet de dysfonctionnements. La Marine sera la première à adopter le nouveau logiciel en 2018 - si les tests sont bons. Ce sera ensuite au tour de l’armée de Terre en 2019, puis de l’armée de l’Air en 2020.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Capital.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon