En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Ministère du Travail: Muriel Pénicaud veut réconcilier entreprises et salariés

logo de RFI RFI 17/05/2017 RFI

Une femme succède à une femme au ministère du Travail. Muriel Pénicaud, 62 ans, chef d'entreprise, et promoteur depuis plus de 2 ans de l'internationalisation de l'économie française, arrive au ministère du Travail avec une vision expérimentée et ouverte de ce que doit être le travail.

Passation de pouvoir au ministère du Travail entre Myriam el-Khomri (d) et Muriel Pénicaud, le 17 mai 2017. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP Passation de pouvoir au ministère du Travail entre Myriam el-Khomri (d) et Muriel Pénicaud, le 17 mai 2017.

À 62 ans, Muriel Pénicaud est issue de la société civile. C'est dans la fonction publique qu'elle débute sa carrière. Ses marottes ? L'éducation et la formation professionnelle. Dossier dont elle s'occupa au ministère du Travail, déjà, à la fin des années 1980, aux côtés de Martine Aubry.

En 1993, Muriel Pénicaud opte pour le privé. Pendant 20 ans, elle s'imposera à des postes clefs, dans de grandes entreprises. Dassault Systèmes puis Danone, le géant agroalimentaire, dont elle dirigera les ressources humaines. Elle y développera un système de couverture sociale pour les 100 000 salariés du groupe à travers le monde, Dan'Cares.

Bien-être et efficacité au travail, c'est le titre d'un des livres de Muriel Pénicaud. C'est aussi une conviction profonde de la nouvelle ministre dont l'arrivée a été qualifiée par Jean-Claude Mailly, chef de file de Force ouvrière, de « rassurante ».

Energique, passionnée, engagée, Muriel Pénicaud a conscience des freins qui pèsent sur l'emploi. Chez Business France, qu'elle a dirigé avec passion depuis 2015, elle s'est employée à faire la promotion des entreprises françaises à l'international, et de l'attractivité de la France. Synonyme d'investissements des groupes étrangers en France et donc, de création et de maintien de l'emploi.

Le nouveau gouvernement français entend conjuguer la réussite des entreprises qui créent de l'emploi et celle des salariés grâce au dialogue social, a déclaré ce mercredi la nouvelle ministre du Travail lors de sa prise de fonction.

Publicité
Publicité

Plus d'info : RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon