En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le Maire, Ferrand, de Sarnez…les six ministres en exercice élus ou réélus

Logo de ParisMatch ParisMatch | Diapositive 1 sur 6: Bruno Le Maire, ministre de l'Economie : 64,53%

Bruno Le Maire, Richard Ferrand, Marielle de Sarnez, Christophe Castaner, Mounir Mahjoubi et Annick Girardin, qui se présentaient aux élections législatives, l'ont tous emporté dimanche et devraient ainsi conserver leur poste de ministre ou secrétaire d'Etat.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie : 64,53%

Dans la première circonscription de l’Eure, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, ex-député LR et ex-candidat à la primaire de la droite, s'est assuré d'un troisième mandat en battant très largement la frontiste Fabienne Delacour. Le ministre finalement investi sous la bannière de La République en marche a recueilli 64,53% des suffrages au second tour. Dimanche dernier il avait réalisé son meilleur score de premier tour avec 45% des voix.

Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des Territoires : 56,53%

Bien implanté dans sa 6e circonscription du Finistère, le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand, ex-député PS rallié depuis la première heure à Emmanuel Macron, a été confortablement réélu (56,53%) face à la candidate LR Gaëlle Nicolas (43,47%) en dépit des affaires le touchant. Une enquête du Parquet est actuellement ouverte pour un contrat passé par sa compagne avec les Mutuelles de Bretagne, qu'il dirigeait alors.

Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement : 61,57%

Christophe Castaner, député sortant dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence a été réelu dimanche avec 61,57% des voix face au candidat de la France insoumise Léo Walter (38,43%). Maire de Forcalquier, ancien rapporteur de la loi Macron, Christophe Castaner avait très tôt rallié Emmanuel Macron. Il s'attaquait à une circonscription difficile, où le Front national et la France insoumise avaient effectué une percée aux élections précédentes.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au Numérique : 51,18 %

Le secrétaire d'État au Numérique, plus jeune membre du gouvernement (33 ans), candidat pour la première fois à une élection, a obtenu environ 51,18% des voix dans la 16e circonscription de Paris. La candidate de la France insoumise Sarah Legrain (48,82 %) lui a donné quelques sueurs froides au deuxième tour, après l'élimination dès le premier tour premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis.

Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes : 63,51%

La ministre des Affaires européennes et vice-présidente du MoDem, bras droit de François Bayrou, l'a emporté dans la 11e circonscription de Paris face à l'avocat Francis Szpiner (LR), avec 63,51% des voix. Député européenne depuis 1999, Marielle de Sarnez, 66 ans, est comme Richard Ferrand sous le coup d'une enquête, pour soupçons d'emplois fictifs.

Annick Girardin, ministre des Outre-mer : 51,87%

Le couperet est passé près pour la ministre des Outre-mer et ex-ministre de François Hollande Annick Girardin, qui briguait , sous l'étiquette PRG, un troisième mandat à Saint-Pierre-et-Miquelon. Elle a été difficilement réélue (51,87%) après être arrivée au coude-à-coude avec son adversaire Stéphane Lenormand (Archipel Demain) au premier tour (1.209 voix chacun) dans cet archipel de 6.000 habitants de l'Atlantique nord.



© CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Plus d'infos : Parismatch

image beaconimage beaconimage beacon