En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Monsanto : cent dix ans de pratiques dévastatrices

Logo de Liberation Par Mathieu Asselin Par Liberation | Diapositive 1 sur 9: Publicité pour Monsanto publiée après la Seconde Guerre mondiale. La firme s'impose alors comme l'un des plus grands fabricants mondiaux de caoutchouc, de plastiques, de fibres synthétiques et de phosphates. Mais surtout, elle affirme son monopole sur les PCB, dérivés chlorés du biphényle, un hydrocarbure utilisé entre autres comme conservateur alimentaire. Les PCB sont insolubles dans l'eau, très stables à la chaleur et insensibles aux acides. Pendant cinquante ans, ils vont envahir la planète.

Publicité pour Monsanto publiée après la Seconde Guerre mondiale. La firme s'impose alors comme l'un des plus grands fabricants mondiaux de caoutchouc, de plastiques, de fibres synthétiques et de phosphates. Mais surtout, elle affirme son monopole sur les PCB, dérivés chlorés du biphényle, un hydrocarbure utilisé entre autres comme conservateur alimentaire. Les PCB sont insolubles dans l'eau, très stables à la chaleur et insensibles aux acides. Pendant cinquante ans, ils vont envahir la planète.

Exposée jusqu'au 24 septembre aux Rencontres photographiques d'Arles, l'enquête de Mathieu Asselin sur la firme américaine Monsanto est édifiante. Depuis la fabrication en 1948 d'un herbicide à base d'acide qui engendra la création de «l'agent orange», arme chimique pulvérisée sur le Vietnam, Monsanto a continué à créer des produits ultra nocifs au mépris de toute humanité.

© Fournis par Libération

Plus d'info : Liberation.fr

image beaconimage beaconimage beacon