Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Eric Woerth au Mont-Blanc: son guide de haute montagne explique la photo

logo de BFMTV BFMTV 13/08/2019 E.P

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Jean-François Charlet accompagnait l'ancien ministre lors de l'ascension de l'aiguille d'Argentière en Haute-Savoie. Il répond aux accusations, fausses, de "photo truquée" largement partagées sur les réseaux sociaux depuis lundi.

Éric Woerth, en haut de l'Aiguille d'Argentière, le lundi 12 août en Haute-Savoie. © Jean-Franck Charlet Éric Woerth, en haut de l'Aiguille d'Argentière, le lundi 12 août en Haute-Savoie.

Une méconnaissance du monde de l'alpinisme. C'est en somme la réponse faite par le guide de haute montagne Jean-Franck Charlet, qui accompagnait Eric Woerth à l'aiguille d'Argentière, l'un des sommets du Mont-Blanc en Haute-Savoie.

Il regrette la polémique "ridicule" faites sur le réseaux sociaux concernant la photo postée sur Twitter par l'ancien ministre du Budget et explique à BFMTV.com les raisons pour lesquelles le cliché (ci-dessous) peut prêter à confusion.

68951790_2192464414373023_3569278214234701824_n.jpg © BFMTV.com 68951790_2192464414373023_3569278214234701824_n.jpg

Une pente raide de 40 à 45 degrés

Lundi, l'actuel président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale a entamé l'ascension dès 4 heures du matin depuis le refuge d'Argentière. Accompagné de Jean-Franck Charlet, il a franchi le sommet, situé à 3901 mètres d'altitude, aux alentours de 10 heures.

La descente démarre ensuite par une pente raide de 40 à 45 degrés sur plusieurs centaines de mètres: "Pour plus de sécurité, nous y sommes allés un par un", nous explique le guide de haute montagne. Il se trouve au-dessus d'Eric Woerth, en point d'assurage, lorsque la photographie est prise.

"La position était inconfortable, j'ai sans doute incliné l'appareil d'environ 15 degrés", suppose-t-il.

"Un effet de grand angle"

D'après lui, il y a également un "effet de grand angle" qui modifie la réalité sur le cliché. La perspective change également la position des deux alpinistes, situés à droite de l'image: "La pente est beaucoup moins raide à leur niveau", justifiant l'impression qu'ils marchent en perpendiculaire à Eric Woerth.

Enfin, la position horizontale de la fermeture du manteau de l'ancien ministre, également pointé du doigt par les internautes, s'explique par le "retour de tension de bretelles": "Elles sont rigides et ne pendent pas, contrairement à ce qui est avancé sur Twitter", déplore-t-il.

Pour clore la polémique, Jean-Franck Charlet ajoute qu'Eric Woerth est un "excellent alpiniste" qui pratique des ascensions depuis 40 ans. "Il en a déjà fait des centaines dans des conditions bien plus spectaculaires", conclut le guide. 

Téléchargez l'application Microsoft News pour Androïd, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFMTV

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon