Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pourquoi le temps passe plus vite quand on vieillit

logo de Slate Slate 22/03/2019 Slate.fr
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

(Vidéo par Gentside)

Vous souvenez-vous quand, enfant, vous comptiez les jours avant Noël? L'attente vous paraissait interminable. Aujourd'hui, vous avez sans doute l'impression que l'année passe à toute vitesse. Rassurez-vous, cette sensation que le temps file plus vite à mesure que nous vieillissons est partagée par nombre d'entre nous. Certaines personnes souffrent même de time anxiety, la peur de manquer de temps. Évidemment, le temps ne s'accélère pas. Il s'agit simplement d'une question de perception.

Selon une étude publiée il y a quelques jours par un chercheur de l'Université de Duke, en grandissant, notre cerveau perd en capacités cognitives. Il met donc plus de temps à emmagasiner des souvenirs. Résultat: au fil du temps, nous avons l'impression de faire moins de choses en une journée qu'auparavant et donc que celle-ci passe plus vite.

«L'esprit humain comprend que le temps passe lorsque les images associées à une période donnée changent, explique Adrian Bejan, directeur de l'étude. Les journées nous semblent plus courtes en vieillissant parce que notre cerveau stocke moins de souvenirs en vingt-quatre heures que lorsque nous étions enfants, nous donnant l'impression que nos journées raccourcissent.»

Certaines personnes souffrent de «time anxiety», la peur de manquer de temps. | Matthew Bennett via Unsplash © Fournis par SLATE Certaines personnes souffrent de «time anxiety», la peur de manquer de temps. | Matthew Bennett via Unsplash

Une activité cérébrale qui ralentit

Ce processus s'étend aux semaines, aux mois, puis aux années. Selon ce cercle vicieux, plus nous vieillissons, plus le temps semble accélérer. Pour Adrian Bejan, ce phénomène est lié à la mutation de notre cerveau vieillissant. Chaque jour qui passe, nos neurones grossissent et se complexifient, créant une véritable toile de canaux nerveux les reliant entre eux. Au fur et à mesure que nous grandissons, les chemins menant des uns aux autres s'allongent, entraînant des temps de connexion entre les neurones de plus en plus importants.

Pire, avec l'âge, nos neurones perdent progressivement leur tolérance aux signaux électriques qui transmettent les informations dans notre cerveau, ralentissant encore nos capacités d'intégration. Évidemment, un autre facteur a son importance: enfant, vous aviez moins de choses à faire qu'adulte. Aujourd'hui, terminées les grandes vacances ou les mercredis devant les dessins animés, bonjour le travail, les courses et les factures à régler. De quoi accentuer cette impression de journées toujours trop courtes.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Slate.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon