Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Giorgio Moroder, le roi du disco qui fait danser le monde entier

SHOTLIST PARIS, FRANCE. 17 AVRIL 2019SOURCE: AFPTV MUSIQUE : Extrait de "Hot Stuff" IMAGES - PANO gauche-droite des yeux de Giorgio Moroder- Plan moyen de Giorgio Moroder avec des pochettes de musiques de films dont il est le compositeur et chantant le chanson de « Never ending story » - Gros plan pochette de Métropolis dont il a composé la B.O. (celle de la première version restaurée du film en 1984) SONORE - Giorgio Moroder, compositeur italien « Love to love you baby, c’est une chanson très… on peut même dire érotique. Sexy et érotique. La chanson durait 17 minutes. Je crois que c’était la première fois qu’une chanson était aussi longue. Ca prenait toute une face de l’album. » SONORE - Giorgio Moroder, compositeur italien « "I feel love" c’était intéressant parce que c’était différent: personne n’avait utilisé le synthétiseur pour faire tous les instruments. La combinaison de ces rythmes très mécaniques la voix de Donna très romantique. Ca marchait bien les deux ensemble. » SONORE - Giorgio Moroder, compositeur italien A LA QUESTION comment avez-vous vécu cette période festive du disco ?« Je l’ai vécue dans les studios. Chaque jour. Douze, treize, quatorze heures par jour. A part ça, j’ai rien fait. J’allais de temps en temps en discothèque mais je n’aimais pas danser. » SONORE - Giorgio Moroder, compositeur italien « Le réalisateur Alan Parker, aimait bien "I feel love". Et il me dit: +Ecoute, tu peux faire ce que tu veux, mais il faut que tu me mettes une pièce qui s’inspire de "I feel love". Et c’était " Chase". (Il fredonne, NDLR) Et le reste, je l’ai fait comme ça, sans vraiment y penser. » - Plan moyen Giorgio Moroder ///
image beaconimage beaconimage beacon