Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Delage va renaître avec une supercar de 1 200 chevaux

logo de Auto Moto Auto Moto 14/11/2019 Marie Lizak

Disparue en 1953, Delage pourrait faire son grand retour en dévoilant une supercar dépassant les 1 200 chevaux issus d’une motorisation hybride.

delage © Fournis par Media 365 delage

Disparue en 1953, Delage pourrait faire son grand retour en dévoilant une supercar dépassant les 1 200 chevaux issus d’une motorisation hybride.

C’est une nouvelle qui a de quoi ravir les amateurs de marques françaises disparues, mais qu’il faut toutefois prendre avec des pincettes. Delage pourrait être ressuscitée dans les prochains jours, sous la forme d’une supercar hybride aux performances hors du commun. Cette annonce, que rien ne laissait présager et qui a pris tout le monde de court a été faite à travers une annonce publiée par les Amis de Delage, une association d’amateurs de la marque visant à perpétuer son héritage. Fait amusant, celle-ci exposait justement le week-end dernier quelques modèles mythiques au salon Epoqu’Auto à Lyon. Dans ce message, publié sur Facebook, l’organisation annonce « avoir signé un accord pour la refondation de la société Delage Automobiles, 66 ans après la dernière voiture Delage produite, de construire à nouveau, en France, des voitures d’exception sous la marque Delage. » Pour l’instant, les informations sont encore rares sur cette auto, qui sera d’abord présentée sous la forme d’un concept lors du prochain salon de Los Angeles, qui ouvrira ses portes le 22 novembre prochain. Baptisée D12, cette supercar française devrait embarquer un moteur V12, afin de réaliser le rêve de Louis Delage, qui souhaitait créer un jour une auto propulsée par cette motorisation, la plus noble qui soit selon lui. Toutefois, ce bloc atmosphérique de 900 chevaux ne sera pas seul sous le capot, puisqu’il sera associé à un moteur électrique, le tout revendiquant une puissance cumulée de 1 230 chevaux, tandis que les performances ne sont pas encore connues. Quoi qu’il en soit, le communiqué assure que les sensations de conduites devraient être « les plus proches possibles de celles ressenties en F1. »

Une vraie pistarde

Pour tenir ces belles promesses, la marque n’a pas fait appel à n’importe qui, puisque c’est Jacques Villeneuve lui-même qui sera chargé de la supervision des réglages de cette D12. La direction technique sera quant à elle assurée par Benoît Bagur, double champion du monde de FIA Touring Car, de quoi rassurer sur les performances de celles qui prévoit d’ores et déjà de battre le record du tour sur le Nürburgring l’année prochaine. En ce qui concerne le lancement de la version de série, rien n’a en revanche encore été dit, mais une chose est sûre, la sportive sera bel et bien fabriquée en France, même si on ne sait pas encore où pour l’instant. Il faudra toutefois encore patienter avant de savoir si ce projet sera mené à son terme, celui-ci étant en effet très ambitieux, et les exemples de renaissances avortées étant également nombreux.
Publicité
Publicité

Plus de Auto Moto

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon