Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Essai Audi A1 Sportback 40 TFSi S-Tronic S-Line (2019)

L’A1, c’est la citadine d’Audi : cette 2ème génération lancée en 2018 partage sa plateforme avec les actuelles VW Polo et Seat Ibiza. Avec ses environ 4 mètres de long, elle concurrence par la taille la Renault Clio mais avec un positionnement plus premium. Des citadines premium, il n’y a en a pas beaucoup : on peut citer la DS3, qui commence à se faire vieille, ou la Mini 5 portes, représentante du groupe BMW, mais il n’y a pas de concurrente chez Mercedes. Cette deuxième génération d’Audi A1 n’est pour l’instant disponible qu’en 5 portes, appelée Sportback. La gamme des motorisations essence, puisque les citadines sont désormais majoritairement vendues en essence, commence avec un 3 cylindres de 95 ch : c’est l’A1 25 TFSI. Pour l’instant, la motorisation la plus puissante est la 40 TFSi, forte de 200 ch. Une citadine de 200 ch, chez Renault c’est une Clio RS, chez Peugeot c’est une 208 GTI, chez VW c’est une Polo GTI. Ici, ce n’est pas une S1, c’est juste l’A1 la plus puissante, sans connotation particulièrement sportive, si ce n’est qu’elle uniquement disponible en S Line.
image beaconimage beaconimage beacon