Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le cerveau – la prochaine frontière du sport

logo de Ford Ford 08/02/2018
Le cerveau – la prochaine frontière du sport

Ce n’est pas inhabituel pour des avancées technologiques de passer des circuits aux voitures de tourisme. Mais serions-nous sur le point d’acquérir les niveaux extrêmes de concentration des pilotes de course ?

Ford Performance, la branche sport automobile du géant américain, s’est alliée aux principaux scientifiques spécialistes du cerveau et du comportement du King’s College de Londres et au partenaire tech UNIT 9 pour savoir si des techniques d’entraînement du cerveau pourraient nous aider à atteindre notre maximum à la fois sur et en dehors des circuits.

Cette expérience révolutionnaire était destinée à rechercher et à mieux comprendre les mécanismes du cerveau derrière la visualisation et la méditation et comment cela peut affecter la performance de conduite.

© Ford

Un mélange de conducteurs de tous les jours et de pilotes, dont Sébastien Ogier, cinq fois champion du monde des rallyes, et Andy Priaulx, qui a gagné le championnat du monde des pilotes de voitures de tourisme à trois reprises, ont été soumis à une série de tests.

« Nous savions que les pilotes de course sont spécialement entraînés et qu’ils prennent la course avec beaucoup de concentration. Mais nous ne savions pas exactement où nous pouvions voir ça dans le cerveau, ni même jusqu’à quel degré la préparation mentale joue un rôle dans le succès » explique Yates Buckley, directeur d’UNIT9.

Des casques EEG (électroencéphalographie) ont été utilisés par les pilotes professionnels dans un simulateur de course afin de lire les signaux électriques émis par leur cerveau. Ils ont ensuite été soumis à différents challenges pour mesurer leur concentration et leur réaction.

Les conducteurs « normaux » ont ensuite été mesurés alors qu’ils exécutaient les mêmes tâches. Crucialement, certains avaient réalisé des exercices de préparation mentale (déjà utilisés par beaucoup de pilotes de course pour « se mettre en condition ») avant l’activité, alors que les autres n’avaient rien reçu.

« Lorsque les choses deviennent difficiles, le stress augmente tout comme la pression. Rester en condition à ce moment précis définit une carrière, précise Andy Priaulx, Les bons parviennent à faire cela plus souvent que les autres.

Relire la vidéo

Il y a du stress et de la politique – tout se met en travers de votre chemin. Vous devez en sorte vous séparer de tout ceci, presser le bouton démarrér, tout relâcher – tous les problèmes – et faire le job que vous devez faire. »

Exercices mentaux

Booster la performance mentale en utilisant la visualisation et des techniques de méditation est couramment pratiqué aujourd’hui dans le sport pour gérer l’impact des situations de stress et maintenir l’endurance sur le long terme. Plus récemment, ces exercices ont fait leur apparition dans la vie courante, devenant un outil utile pour gérer le stress de la vie de tous les jours et le rythme effréné de nos vies.

Les scientifiques de l’étude ont utilisé deux techniques sur les pilotes :

• Méditation par la respiration : un exercice inspiré par le bouddhisme tibétain qui propose de respirer de façon contrôlée, puis de retenir sa respiration pendant un temps, de répéter le procédé et de finir par une période récupération.

• Visualisation mentale du circuit : une technique qui implique d’écouter un script qui vous donne une description très simple du circuit à venir, avec seulement des indications vagues sur la direction. Ainsi, vous gagnez en confiance et en relaxation mentale.

Résultats de l’étude

Initialement, la recherche a confirmé la capacité des pilotes professionnels à rester « toujours branchés » en utilisant toute leur capacité maximale sur la tâche en cours.

Le Dr Elias Mouchlianitis de l’Institut de psychiatrie, de psychologie et de neuroscience du King’s College de Londres explique : « Les résultats de l’étude révèlent que lorsqu’ils sont à haute vitesse et dans un état de concentration extrême, les cerveaux des pilotes automobiles sont 40 % meilleurs que les vôtres et les nôtres à ignorer les distractions.

Toutefois, la chose la plus intéressante que nous avons découverte est que lorsque des personnes normales réalisent de simples exercices mentaux, ils sont capables d’atteindre ce haut niveau de performance.

Des exercices de respiration et de méditation simples, ainsi qu’une technique de visualisation qui utilise des mots-clés pour décrire la tâche à accomplir, ont vu des conducteurs normaux améliorer leur concentration et leur performance jusqu’à 50 %. »

Les prochaines étapes

A partir de cette étude, Ford est en train de réfléchir à comment transformer le prototype en un casque de course équipé d’EGG à destination de ses pilotes professionnels. Les données de l’activité du cerveau pourraient être transmises à l’équipe pendant la course au côté des autres télémétries de la voiture.

© Ford

« C’est fascinant de découvrir qu’avec l’EGG nous pouvons créer une carte mentale du circuit, en mesurant l’énergie mentale qu’un pilote dédie au circuit, explique Buckley. Il est clair que des courses peuvent être gagnées ou perdues dans la tête. »

Alors que des caractéristiques physiques, telles que l’hydratation ou la fréquence cardiaque, sont déjà mesurées, Ford pense que comprendre l’état mental d’un pilote pendant la course – et en prenant des décisions en accordance – est la prochaine frontière de la performance.

Ford espère que cette recherche va nous permettre d’être plus en sécurité sur la route et plus performant sous la pression dans plusieurs aspects de nos vies, des entretiens d’embauche à parler en public.

Se retrouver dans le même état de haute performance qu’un pilote de course pourrait nous aider à être plus gagnant dans la vie.

Pour plus d’informations sur Ford, ses produits et services, veuillez visiter www.corporate.ford.com.

Publicité
Publicité

Plus de Ford

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon