En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le Nissan X-Trail restylé face à la concurrence

logo de Autodeclics Autodeclics 06/07/2017 Lucas Raheriarivony
Renault Koleos, Peugeot 5008 et Skoda Kodiaq: Le Nissan X-Trail restylé face à la concurrence © Renault Koleos, Peugeot 5008 et Skoda Kodiaq Le Nissan X-Trail restylé face à la concurrence Nissan X-Trail restylé 2017: Le Nissan X-Trail a profité de la finale de la Ligue des Champions pour se dévoiler dans sa version restylée. Un nouveau cru qui se distingue surtout par ses options de confort supplémentaires et l'arrivée de la conduite semi-autonome ProPILOT. © Nissan X-Trail restylé 2017 Le Nissan X-Trail a profité de la finale de la Ligue des Champions pour se dévoiler dans sa version restylée. Un nouveau cru qui se distingue surtout par ses options de confort supplémentaires et l'arrivée de la conduite semi-autonome ProPILOT.

Dévoilé au début du mois de juin, le millésime 2018 du Nissan X-Trail fera ses débuts en concessions à partir du mois de novembre. Mais son restylage lui suffira-t-il à tenir tête à une concurrence parfois souvent plus récente ?

En se repoudrant le museau, le Nissan X-Trail 2018 fait juste ce qu'il faut pour s'offrir un petit coup de jeune sans pour autant démoder l'ancienne mouture. Les modifications se situent surtout à l'avant avec des optiques et une calandre élargies tandis que les antibrouillards sont à présent rectangulaires et non circulaires comme auparavant. La partie arrière se contente pour sa part d'accueillir une baguette chromée au-dessus du support de plaque.À bord, la principale évolution esthétique est l'arrivée d'un volant à méplat, chauffant qui plus est. Une caractéristique que la banquette arrière adopte elle aussi pour la première fois.

Mais ce qui démarquera surtout le X-Trail restylé de son prédécesseur arrivera dans le courant de l'année prochaine. Il s'agit du système de conduite semi-autonome ProPILOT, technologie qu'il partagera avec la future Leaf, entre autres. Grâce à une série de capteurs et de caméras, le X-Trail restylé sera ainsi en mesure de suivre en toute autonomie le tracé de la route et pourra caler sa vitesse sur le véhicule qui le précède. Une fonction de dépassement sera même au programme.

Renault Koleos

© Fournis par Warm Up Interactive

Mais en matière de conduite automatisée, le Nissan X-Trail 2018 sera vite rejoint, si ce n'est devancé, par son cousin le Renault Koleos. Etant donné que les deux marques de l'Alliance Renault-Nissan ont le même planning et partagent leurs avancées dans le domaine, le nouveau Koleos se prépare sans doute lui aussi à recevoir un pilote semi-automatique. Reste maintenant à savoir lequel des deux SUV dégainera en premier. Le Nissan X-Trail n'a d'ailleurs pas beaucoup d'arguments à faire valoir face à son cousin tricolore. Ce dernier est fraîchement sorti et présente par conséquent un look davantage dans l'air du temps ainsi qu'un habitacle autrement moderne.

Toutefois, le nippon se décline dans une version 7 places contrairement au Koleos. De plus, sa gamme de motorisations présente la particularité d'offrir un moteur essence de 163 ch en plus des Diesel 130 et 177 ch (175 ch sur le Koleos) communs aux deux modèles. De plus, les deux Diesel sont disponibles avec une transmission intégrale sur le X-Trail tandis que ce traitement est réservé aux dCi 175 chez le Koleos. Enfin, la fourchette de tarifs devrait être à l'avantage du X-Trail, l'entrée de gamme du modèle pré-restylage étant disponible à 25 480 euros (contre 29 900 euros pour le Koleos).

Peugeot 5008

© Fournis par Warm Up Interactive

Mais c'est sans doute du côté de la marque au lion que l'on trouve le concurrent du X-Trail le plus féroce : le nouveau 5008. En passant à sa seconde génération, le grand numéro de Peugeot délaisse son côté monospace peu aguicheur pour devenir l'un des SUV les plus affirmés du moment. Et cela n'est que la partie visible de l'iceberg puisqu'une fois à bord, il est difficile de rester de marbre face à cette nouvelle itération de l'i-Cockpit vraiment spectaculaire avec son design léché et son instrumentation 100% numérique à faire pâlir celle d'Audi. Autre bon point : les 7 places sont ici de série.

Et puisque PSA est très impliqué dans la conduite autonome, il y a fort à parier que le 5008 fasse partie des premiers modèles du segment à adopter cette technologie.La gamme de motorisations du Peugeot 5008 laisse en outre beaucoup plus de choix que chez Renault-Nissan. Mais il ne faudra pas trop s'aventurer hors des routes car aucune transmission intégrale n'est au catalogue. Un total de cinq motorisations deux roues motrices sont ainsi proposées avec deux essence, 1.2 PureTech 130 et 1.6 THP 165, et trois Diesel, 1.6 BlueHDi 120, 2.0 BlueHDi 150 et BlueHDi 180. Le Peugeot 5008 ajoute à cela une entrée de gamme à peine plus chère que celle du X-Trail avec un premier prix à 26 700 euros.

Skoda Kodiaq

© Fournis par Warm Up Interactive

Au final, le Skoda Kodiaq est peut-être le plus classique de ce quatuor avec son style consensuel typiquement Volkswagen, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Mais il est aussi le plus accessible avec un ticket d'entrée à 24 950 euros pour le modèle essence 1.4 TSI 125. La gamme se compose aussi d'un autre 1.4 TSI de 150 ch et de deux 2.0 TDI revendiquant respectivement 150 et 190 ch.

Notons qu'à l'exception du 1.4 TSI 125, tous les blocs peuvent recevoir une transmission intégrale.Côté technologie, le tchèque a d'ores et déjà droit à un système de conduite semi-autonome. Cependant, celui-ci ne permet pas les dépassements et ne fonctionne que jusqu'à 65 km/h.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Autodeclics

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon