Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Mondial de l’Auto 2018 : toutes les nouveautés du salon de Paris

logo de Auto Moto Auto Moto 01/10/2018 Julien Jodry

Quelques jours avant son ouverture, découvrez en exclusivité toutes les nouveautés présentées en avant-première, au Mondial de l'Auto 2018, à Paris.

Si la liste des constructeurs absents a récemment monopolisé l’attention concernant l’événement automobile de cet automne, le nombre de premières mondiales demeurera conséquent. Passage en revue des nouveautés attendues à Paris, Porte de Versailles, du 4 au 14 octobre 2018.

S’il n’y avait qu’un nombre à retenir, pour le moment, ce serait celui-ci : 14. Soit le nombre de constructeurs ayant décliné ce rendez-vous privilégié avec le public parisien : Abarth, Alfa Romeo, Fiat, Ford, Infiniti, Jeep, Lamborghini, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Opel, Subaru, Volkswagen, Volvo.

Pour autant, c’est près d’une cinquantaine de nouveautés qui fouleront les stands du Mondial de l’Auto 2018, avec de nombreuses stars françaises à l’honneur, aux côtés de multiples modèles étrangers.

Aston Martin – La DBS Superleggera, déjà essayé par Auto-Moto, sera la principale attraction du stand britannique, mais pourrait également se montrer sous son dérivé cabriolet Volante.

Audi – La seconde génération d’A1, désormais uniquement disponible en 5 portes, fera le show à Paris, aux côtés d’une pluie de SUV. Le nouveau Q3 également montrera le bout de sa calandre, sous le regard bienveillant de son grand frère Q8, dont ce sera la première publique. Mais le crossover le plus attendu sera probablement l’etron, 100% électrique. Les récentes A6 et A7 Sportback pourraient adopter le label S, tandis que les berlines et break A4dévoileront leurs facelifts. Enfin, l’A6 Allroad serait également pressentie.

© Fournis par Media 365

Bentley – Après avoir fait sensation avec son coupé Continental GT, Bentley répliquera avec la limousine Flying Spur, étroitement dérivée.

BMW – Ca carbure aussi du côté de Munich, d’où s’acheminera une pluie de nouveautés. A commencer par le SUV X5, révélé courant juin, en attendant sa version allongée, baptisée X7. Mais ce dernier attendra les salons américains pour faire le show. On attend avec impatience le retour du roadster Z4, strict 2 places développé en collaboration avec Toyota, qui pourrait faire son apparition fin août à Pebble Beach.  Après avoir fait ses premiers pas aux 24h du Mans, le coupé Série 8 ira à Paris, où il pourrait jouxter le stand de son dérivé cabriolet, voire celui de la dévergondée M8. Le concept-car iNext nous donnera une vision de ce que pourrait être un futur SUV électrique au sein de la gamme. Mais on retiendra surtout la révélation de la tant attendue Série 3.

Bugatti – Une fois n’est pas coutume, le constructeur français débarquera à Paris avec deux nouveautés : une version « Sky View » de sa Chiron, dotée de deux toits en verre, mais surtout un modèle exclusif, répondant au nom de Divo, produit à seulement 40 exemplaires.

Citroën – Le nouveau C5 Aircross sera l’attraction principale du salon. Il en profitera pour révéler un prototype de la version hybride rechargeable qui entrera en production en 2020.

DS – C’est peut-être la nouveauté française la plus excitante de ce Mondial. Le SUV DS3 Crossback entend jouer les épouvantails face à l’Audi Q2, en étant le premier du genre mu par la fée électricité, via une batterie de 50 kWh autorisant 450 km d’autonomie. D’un gabarit situé aux alentours de 4,15 m, il sera aussi proposé avec des blocs thermiques.

© Fournis par Media 365

Ferrari – Outre l’unique exemplaire de SP 38, réalisé pour un richissime collectionneur, le pendant découvrable de la 488 Pista pourrait faire ses premiers pas.

Honda – La nouvelle génération de CR-V lèvera enfin le voile sur sa livrée et sa gamme définitive, coiffée par un modèle hybride. Il a la particularité d’être disponible, pour la première fois, avec 7 places.

Hyundai – La sportive de la gamme se déclinera en i30 N Fastback, avec toujours  275 ch à la clé.

Kia – On attend plus, de la part du constructeur coréen, que le simple restylage du Sportage. L’événement viendra de la révélation du break de chasse Proceed.

Land Rover – Difficile d’avoir de la visibilité d’ici à l’ouverture du salon. Deux options s’ouvrent à la firme britannique pour faire le show à Paris : la première mondiale du nouvel Evoque ou celle du Defender nouvelle génération. A moins que la première berline de la marque, nommée Road Rover, assure le spectacle.

Lamborghini – Présent sur le salon, mais de manière non officielle, le constructeur devrait révéler l’Urus. Mais il n’est pas sûr d’y voir l’Aventador SVJ, nouvelle détentrice du record au Nürburgring.

Lexus – Sur le stand japonais trônera le coupé RC restylé au côté de la nouvelle berline ES, jusqu’ici réservée au marché américain.

Ligier – Le spécialiste des barquettes du Mans se lance dans l’aventure commerciale, avec une sportive dont le nom demeure secret. Tout juste apprend-on qu’elle sera légère, et proposera 330 ch. Cocorico !

© Fournis par Media 365

Maserati – 550 ch animeront le SUV Levante, dans sa définition GTS.

Mercedes – Pour répliquer aux actualités fournies d’Audi et BMW, Stuttgart devrait dégainer la nouvelle génération de GLE. Le concurrent des Q5 et X3renforcera son dynamisme en adoptant la calandre Panamericana inaugurée par le CLS. On attend aussi des dérivés, plus populaires, de la Classe A. Outre une version berline, une AMG A 35 devrait lancer les hostilité, en attendant une version plus puissante. Mais l’attraction principale résidera, à n’en pas douter, dans la première mondiale du SUV électrique EQC, pour répliquer à l’e-tron d’Audi, au même moment.

Mini – Mini actualité pour le constructeur britannique qui devrait se contenter de présenter un facelift du break Clubman.

Peugeot – Ils seront nombreux à n’avoir d’yeux que pour la splendide 508, qui fera sa première apparition publique à Paris, au moment où la berline entrera en commercialisation. Ce sera aussi l’occasion de découvrir le break, attendu en janvier 2019 dans les showrooms. Enfin, un concept-car qu’on nous promet très dynamique s’offrira aux yeux des visiteurs.

© Fournis par Media 365

Porsche – A l’occasion des 70 ans de la marque, on espérait découvrir la toute nouvelle génération de 911, type 992. Malheureusement, il n’en sera rien. Il faudra se contenter du Macan qui profitera d’un léger rafraichissement esthétique.

Renault – Ce sera probablement la plus grande déception du Mondial : l’ex-Régie ne dévoilera pas sa cinquième génération de Clio, préférant patienter jusqu’à la fin de cette année pour lever le voile sur son best-seller. Charge au Kadjar restylé d’animer le stand parisien, aux côtés des 300 ch de la Mégane RS Trophy. Mais un impressionnant concept-car devrait assurer le show.

Seat – C’est avec un SUV 7 places, porte-drapeau de la gamme espagnole, que Seat viendra à Paris. Son nom, Tarraco, a la particularité d’avoir été choisi par le public, via un concours.

© Fournis par Media 365

Skoda – Le contructeur Tchèque dévoilera une version dévergondée du Kodiaq. Forte de 239 ch, elle aura droit au blason RS. Concernant le Karoq, le SUV compact profitera de finitions Scout et Sportline. Enfin, un concept-car baptisée Vision RS aura la lourde tache d’annoncer l’arrivée d’une concurrente de la Golf en 2019.

Suzuki – L’adorable Jimny aura tôt fait de conquérir le coeur du public parisien, malgré son appartenance au club très fermé des 4×4 purs et durs. On verra aussi le timide facelift du Vitara.

Tesla – La firme californienne honorera les allées du Mondial en dévoilant, pour la première fois en France, la Model 3, dont l’accélération du rythme de production promet une arrivée prochaine sous nos latitudes.

Toyota – A Paris, il sera enfin possible de monter à bord de la nouvelle Auris… pardon la nouvelle Corolla, dans sa version break depuis que les têtes pensantes du marketing l’ont rebaptisé. On découvrira également, pour la première fois en Europe, le nouveau Rav4. Enfin, le public sera étonné de voir réapparaître la Camry. Ce modèle, issu du marché américain, débarquera bientôt en Europe en version hybride. Il remplacera avantageusement l’insipide Avensis.

Camry. Ce modèle, issu du marché américain, débarquera bientôt en Europe en version hybride. Il remplacera avantageusement l’insipide Avensis.

Les absents du salon de Paris
Un chiffre à retenir : 14. Soit le nombre de constructeurs ayant décliné ce rendez-vous privilégié avec le public parisien. Parmi eux, on retrouve Fiat, Ford, Mazda, Nissan, Opel ou Volkswagen. Découvrez pourquoi les marques boudent l’évènement dans notre article spécial.

La liste des constructeurs présents
Malgré les défections, de nombreux constructeurs ont choisi de profiter du salon pour communiquer auprès du public. Renault, Peugeot, Citroën, DS mais aussi BMW, Mercedes ou Skoda seront bien présents pour cette 88e édition. On note également la présence de nouvelles marques comme GAC ou Vinfast.

Mondial de l’auto : billets et infos pratiques
Le tarif d’entrée est fixé à 18 euros si vous prenez votre billet sur place. Les tarifs peuvent descendre jusqu’à 14 euros, en semaine, si vous choisissez de commander votre ticket sur le site officiel de l’évènement.

Le salon est ouvert au public tous les jours du jeudi 4 au dimanche 14 octobre de 10 heures à 20 heures. Des nocturnes, se prolongeant jusqu’à 22 heures sont prévues les jeudi 4 et 11, les vendredi 5 et 12 ainsi que les samedis et mercredi 10 octobre.

(Mise à jour le 12/09/2018 à 17h15)

Publicité
Publicité

Plus de Auto Moto

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon