Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Nouvelle Citroën C4 (2020) : découvrez-la en VIDEO

logo de Auto Moto Auto Moto il y a 5 jours Julien Jodry

Auto-Moto est parti à la rencontre de la nouvelle Citroën C4, en vidéo. Quelles sont nos premières impressions en termes de style et à son bord ?

home citroen c4 © Fournis par Auto Moto home citroen c4

Auto-Moto est parti à la rencontre de la nouvelle Citroën C4, en vidéo. Quelles sont nos premières impressions en termes de style et à son bord ?

Nouvelle Citroën C4 (2020) - Depuis une dizaine d’année, Citroën peine à reconquérir le marché des berlines compactes. C’est dire si les Chevrons fondent de grands espoirs en cette nouvelle génération de C4 qui mise son confort, son look décalé, et sur une variante électrique inédite.

Revenir aux avant postes

La cuvée 2020 espère renouer avec le succès de la première génération de C4 apparue en 2004, qui s’écoula à 2 300 000 exemplaires, alors que sa remplaçante, lancée en 2010 parvint difficilement à convaincre avec seulement 610 000 modèles produits jusqu’en 2018. Une déroute que l’on doit notamment à la concurrence interne du C4 Cactus, commercialisé en 2014. Un modèle au positionnement hasardeux qui, lui non plus, n’a pas réussi à s’imposer, avec seulement 440 000 exemplaires vendus. Avec cette nouvelle C4, preuve en est que Citroën n’a pas perdu tout espoir de réussite, malgré une gestion chaotique du segment, ces 10 dernières années. 

Une C4 plus sûre d'elle

Comme le C4 Cactus, la nouvelle C4 demeure fidèle à la silhouette de berline surélevée, pour se distinguer de sa cousine Peugeot 308, ou encore de la Golf. Mais elle prend soin de tourner le dos au positionnement low cost du Cactus, tout en grandissant de manière spectaculaire. Elle s’allonge désormais sur 4,36 m pour caler son gabarit sur celui des plus grandes de la catégorie, comme la Renault Mégane. Si sa chute de pavillon et sa troisième vitre latérale rendent hommage à une certaine GS, 50 ans plus tard, la Citroën C4 regarde vers l’avenir. A la douceur des galbes adoptés par les récentes productions Citroën elle ajoute des lignes plus ciselées pour dynamiser l’ensemble. Les arrondis cèdent la place à des angles plus marqués sur une proue qui tire globalement son inspiration du concept-car CXperience de 2016. Les flancs sont également plus travaillés qu’à l’accoutumé, côté carrosserie, tandis que les protections Airbump simplifient leur graphisme. Mais c’est finalement la poupe qui se montre la plus spectaculaire, à défaut de faire preuve d’élégance. Si le clin d’œil au coupé C4 des années 2000 est manifeste, on demeure perplexe face à cet empilement désordonné mêlant le bequet au feux latéraux. C’est peut-être la seule fausse note au chapitre du design.

Sérieux à bord

Si l’originalité prévaut à l’extérieur, la nouvelle C4 calme le jeu à bord. On sent qu’elle veut rassurer par rapport au C4 Cactus qui se montrait plus déluré. Le dessin mise davantage sur l’élégance des lignes, et la finition monte en gamme sans pour autant recourir à des matériaux luxueux. Il semble que Citroën ait enfin trouvé le bon dosage pour offrir un habitacle valorisant à moindre coût. Mais le plus important avec cette C4, c’est plus que jamais le confort qu’elle prodigue à ses passagers.

L'atout confort

Les Chevrons restent fidèles au programme Citroën Advanced Comfort qui inclus de larges fauteuils très moelleux, mais à haute densité pour éviter l’effet de tassement sur les longs trajets. Ces assises peuvent se régler électriquement et profiter d’un système chauffant et massant. Selon le discours officiel, l’acoustique a particulièrement été soignée, notamment au niveau de l’isolation du bloc moteur, mais malheureusement les vitres feuilletées manquent à l’appel, contrairement au C5 Aircross.

Habitabilité en demi-teinte

La nouvelle C4 se rattrape en adoptant les fameuses suspensions à butées hydrauliques progressives qui ont fait leurs preuves sur le restant de la gamme pour assurer une qualité de filtrage largement supérieure à la concurrence, sans besoin de recourir à un amortissement piloté onéreuse. L’habitabilité participe aussi à l’aisance des passagers, notamment aux places arrière, grâce à son empattement généreux de 2,67 m qui offre à la C4 la meilleure cote du segment au niveau des genoux. Malheureusement, par effet de vase communiquant, le coffre n’affiche qu’un volume de 380 l. C’est décevant comparé à une Peugeot 308 qui engloutit 420 l, malgré son plus petit gabarit. Citroën a clairement privilégié l’espace dédié aux occupants.

Quelques oublis sur le plan techno

Côté technologie embarquée, la nouvelle C4 fait presque le plein. Si une élégante tablette tactile de 10” trône au sommet de la planche de bord, ses informations de navigation ne sont pas relayées par l’écran couleur logé derrière le volant. Il faudra se contenter d’un affichage tête-haute placé juste au dessus. Un bon point en revanche est à accorder à la recharge par induction du Smartphone, avec un accès aisé. On apprécie aussi le recours à deux types de connexion : USB C pour les appareils les plus modernes et USB A pour les plus anciens, pour contenter tout le monde, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Comme les C3 et C5 Aircross, la C4 embarque une caméra connectée à la base du rétroviseur intérieur, pour prendre des photos ou des vidéos en HD. Elle filme la route en continu et sauvegarde automatiquement les enregistrements en cas d’accident. Au registre des astuces, un support rétractable se cache face au passager avant pour accueillir tout type de tablette tactile. Enfin, la nouvelle C4 est le premier modèle du groupe PSA a se passer de levier de vitesse pour ses variantes à boîte automatique. Il est remplacé par une commande plus discrète, qui permet d’alléger la console centrale.

Essence, diesel et... électrique

Sous le capot, la nouvelle C4 propose bien évidemment des blocs essence de 100 à 155 ch et diesel de 110 à 130 ch. Mais la grande nouveauté réside dans son électrification. Pour cela, elle hérite la plate-forme CMP de la petite Peugeot 208 et l’étire à son maximum. Ce soubassement a l’avantage d’être moins onéreux que l’EMP2 dont bénéficie sa cousine, la Peugeot 308. En conséquence, la nouvelle C4 se refuse à l’hybridation rechargeable. Elle mise sur un bloc 100% électrique, identique en tout point aux 208 et 2008 électrique, avec un moteur de 100 kW (environ 136 ch) associée à une batterie de 50 kWh. A ceci prêt que, malgré son gabarit plus imposant, la C4 promet une autonomie supérieure aux modèles Peugeot, avec 350 km WLTP. Une valeur étonnante, qu’il faudra vérifier, mais qui pourrait être dû en partie à sa meilleure aérodynamique.

Prix Citroën C4

La nouvelle Citroën C4 et sa variante électrique ë-C4 sont attendue à l'automne 2020 en concessions, mais il sera possible d'en passer commande au mois d'août. Le tarif de base devrait s'établir aux alentours de 20 000 €.

L'actualité de Citroën :

Citroën dévoile son nouveau Ë-Spacetourer 100 % électrique

Citroën Ami (2020) : l’électrique dès 6 000 €. Achat, LDD, autopartage ? GUIDE COMPLET

Future Citroën CX (2021) : retour du Pallas flottant


Galerie: Essai Porsche Taycan 4S : haute voltige (Auto Moto)

Publicité
Publicité

Plus de Auto Moto

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon