En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Toyota va financer un projet de voiture volante

logo de Turbo.fr Turbo.fr 16/05/2017 Jean-Baptiste LE ROUX
Logo turbo 1280 usine toyota © Fournis par Turbo.fr Logo turbo 1280 usine toyota

Ce n'est pas la première voiture volante dont on parle, mais certainement pas la moins importante.

Près de 345.000 euros

Ce projet de voiture volante, porté par un groupe d'ingénieurs appelé Cartivator, a en effet été remarqué par Toyota. Le constructeur automobile japonais a décidé de financer un tel projet, qui devrait voir le jour en 2020. C'est en tout cas le souhait de ses concepteurs, qui espèrent que leur OVNI pourra allumer la flamme olympique des jeux de Tokyo, prévus pour cette année-là.

Les ingénieurs responsables du développement de cette voiture volante ont annoncé lundi 15 mai avoir reçu un soutien de 42,5 millions de yens, soit près de 345.000 euros de la part de quinze sociétés du groupe Toyota, dont la firme-mère. Une somme échelonnée sur les trois prochaines années. Un prototype de « SkyDrive », c'est le nom du projet, devrait être achevé d'ici 2018.

Un nouveau projet de voiture volante

Cette voiture volante aura une longueur de 2,90 mètres, une largeur de 1,30 mètre. Elle pourra voler à une vitesse de 100 km/h, à une altitude maximale de 10 mètres. Au sol, le bolide se déplacera à une vitesse maximale de 150 km/h. Elle ne pourra transporter qu'une seule personne, son pilote. Les concepteurs de ce projet espèrent que d'ici 2050, tout le monde pourra utiliser ce type de transport.

Ce n'est pas la première fois qu'un projet de voiture volante émerge dans l'actualité. Le géant de l'Internet, Google, via son co-fondateur Larry Page, soutiendrait également des projets dans ce sens. Tout comme le spécialiste aéronautique Airbus, ou encore Uber, qui voit au-delà de sa voiture autonome, et rêve déjà de hauteur !

Publicité
Publicité

Plus d'info : Turbo.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon