Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Une amende de 192.000 euros pour un banal excès de vitesse

logo de motor1 motor1 08/03/2019 Khalil Bouguerra
Mesure 7 - Rendre plus transparente l’implantation des radars © Motor1.com France Mesure 7 - Rendre plus transparente l’implantation des radars

Heureusement qu'il ne roulait pas plus vite...

En Belgique, à Charleroi, un automobiliste a été flashé à 72 km/h au lieu de 50 km/h. Cela représente un excès de vitesse de 22 km/h, et il s'est vu verbaliser par les forces de l'ordre. Cet automobiliste belge aurait pu payer son amende et reprendre tranquillement le cours de sa vie, mais les choses sont en réalité beaucoup plus complexes. La voiture en infraction appartient à une société qui compte une vingtaine de véhicules selon l'avocat de cette entreprise. Dans ce cas, le patron aurait dû dénoncer son employé.

Par négligence, le gérant n'a pas dénoncé son salarié et l'amende n'a pas été réglée. Au fil du temps, des pénalités et des astreintes se sont accumulées. De plus, ces astreintes ont été doublées, car la justice belge prévoit de doubler le montant des astreintes pour une récidive comme c'est le cas pour cette société. Ainsi, cette simple amende s'est transformée en montant record de 192'000 euros. La justice belge réclamait 144'000 euros à l'entreprise et 48'000 euros au patron. 

L'entreprise a réagi et a fait appel de la décision. L'amende a finalement été réduite à 32'000 euros ; 24'000 euros pour l'entreprise et 8000 euros pour son patron. Bien que la justice belge ait divisé le montant de l'amende par six, cela représente une somme assez coquette pour un simple excès de vitesse de 22 km/h ! 

Source : Sudinfo

Publicité
Publicité

More from motor1

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon