En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Maserati Quattroporte : plus qu'un restylage

logo de Autodeclics Autodeclics 14/06/2016 Florian Duchiron
Maserati Quattroporte 2016 (officiel) Maserati Quattroporte : plus qu'un restylage

Maserati Quattroporte : plus qu'un restylage

Maserati n'a pas été avare sur le restylage de mi-carrière de sa longue Quattroporte. Mises à jour technologiques comme esthétiques, l'italienne bénéficie désormais de tous les ingrédients pour se repositionner dans la course des berlines sportives de luxe à 4 portes.

Ce qui pêche surtout à bord des Maserati ce n'est certainement pas leurs atouts émotionnels mais plutôt les à coté, les détails indispensables pour faire bonne figure face aux concentrés technologiques allemands ou anglais du segment. Ainsi à bord de la Quattroporte 2016, l'écran tactile a été agrandit à 8,4 pouces et le logiciel repensé pour plus de réactivité. Il est contrôlable via une nouvelle molette comme on en trouve chez toutes les concurrentes. La Quattroporte reçoit également toute la batterie d'assistances à la conduite indispensable aujourd’hui (freinage d'urgence automatique, analyseur de qualité d'air...) et comble quelques lacunes comme les radars et caméra de recul ou le frein à main électrique. Le constructeur a réparti ces équipements à travers deux nouvelles finitions : GranLusso qui se distingue par une finition aérodynamique chic (spoiler couleur carrosserie, pare choc chromé, jantes Mercurio de 20 pouces...) et des matériaux particulièrement élitistes à bord (soie, bois brut...). Même logique pour la finition GranSport avec cette fois des coups de crayon plus sportifs, des jantes de 21 pouces ou encore, à bord, la combinaison de bois, d'aluminium et de fibres de carbone. Cette dernière matière peut en outre être appliquée plus généreusement sur la carrosserie via un pack dédié.

Restylage de mi-carrière pour la Maserati Quattroporte: Maserati Quattroporte : plus qu'un restylage © Maserati Maserati Quattroporte : plus qu'un restylage Toujours un cœur de Ferrari

Coté mécanique, un volet à commande électrique dans la calandre pour améliorer la gestion thermique et l'introduction du « Stop and Go » a permis de réduire la consommation des motorisations. Ces dernières se composent du bloc Diesel V6 3.0 de 275 ch, du V6 3.0 d'origine Ferrari de 410 ch (soit 20 ch de plus que la précédente version et disponible également en 4 roues motrices Q4) ou le V8 3.8, à nouveau d'origine Ferrari, fort de 530 ch. Le tableau ci-dessous rapproche cette dernière version d'une de ses concurrentes les plus féroces, l'Aston Martin Rapide : Maserati Quattroporte 2016Aston Martin RapideType moteurV8 3.8V12 6.0Puissance530 ch560 chCouple710 Nm630 Nm0 à 100 km/h4,7 sec4,4 secVmax310 km/h327 km/hLa nouvelle valeur de couple de l'italienne est impressionnante même si finalement l'Aston Martin se montre un peu plus efficace face au chronomètre. Mais c'est sans compter sur l'effet émotionnel du Trident qui compensera toujours par la forme ce léger retrait sur le fond. Ses nouveaux tarifs restent à connaître.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Autodeclics

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon