Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Essai DS3 Crossback (2019)

Le DS3 Crossback est le deuxième SUV de la marque DS, après le DS7 Crossback lancé en 2017. C'est le petit SUV de la marque avec 4,12 m de long, soit un peu plus petit qu'un Captur. C'est donc un petit SUV premium : il n'y a en a pas 36 autres sur le marché, le seul à l'heure actuelle étant l'Audi Q2. Le Countryman fait quand même 4,30 m, il est donc beaucoup plus grand et peut difficilement être considéré comme un concurrent direct. Ce DS3 Crossback est évidemment important pour la marque et utilise une toute nouvelle plateforme qui sera celle utilisée par la nouvelle 208, vue à Genève récemment. Son positionnement premium se reconnaît dès l'extérieur avec pas mal de petits détails comme par exemple des poignées affleurantes, déjà vue par exemple sur des Tesla, ou bien des phares Matrix Led qui n'existent pas sur le segment. On est plus réservé sur "l'aileron de requin" sur les portes arrière, clin d'oeil au design de la première DS3. Au niveau des motorisations, la gamme essence est composée de 3 moteurs de 100, 130 et 155 ch. En diesel, il y aura des blocs de 100 et 130 ch, et une version 100 % électrique arrivera un peu plus tard dans l'année. La grosse nouveauté est que le 155 ch essence est un 1,2 l 3 cylindres, une nouvelle déclinaison du 1,2 PureTech, disponible uniquement avec une boîte auto à 8 rapports.
image beaconimage beaconimage beacon