Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Essai Toyota Supra (2019)

Si on vous dit Toyota aujourd’hui, vous pensez hybride avec la Prius, la Yaris hybride, la Corolla hybride qui vient de sortir ou encore le Rav4 hybride. Pourtant, Toyota fait aussi des voitures de sport avec la GT86, la Yaris GRMN, et voici maintenant la Supra. Toyota Supra : ce nom est déjà connu, mais la dernière génération était apparue en 1993 et s’était arrêtée en 2002. Autrement dit, cela fait une éternité qu’il n’y a pas eu de Supra dans la gamme Toyota. Cette nouvelle génération a été développée conjointement avec BMW qui en a profité de son côté pour sortir son Z4. Chez BMW, ce Z4 sera forcément un roadster alors que chez Toyota, cette Supra est forcément un coupé. Chez BMW, il y aura plusieurs motorisations. Par contre cette Supra n’a droit qu’à un 6 cylindres en ligne 3 litres turbo qui développe 340 ch et transmet évidemment sa puissance aux roues arrière, via une boîte automatique à 8 rapports. La plupart des éléments techniques viennent de chez BMW mais on apprécie le design de cette Supra, avec le double bosselage sur le toit qui évoque les Zagato ou un diffuseur arrière assez spectaculaire qui est sans équivoque : c’est bien une voiture de sport !
image beaconimage beaconimage beacon