Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Christophe Brusset nous révèle les dessous de production des produits du commerce

logo de ELLE ELLE 12/10/2018 Dorothée Werner
Dans son nouveau livre « Et maintenant on mange quoi ? » l’ex-cadre dans l’agroalimentaire Christophe Brusset, fait le point sur les ingrédients à mettre ou non dans son panier pour manger sain. © Getty Dans son nouveau livre « Et maintenant on mange quoi ? » l’ex-cadre dans l’agroalimentaire Christophe Brusset, fait le point sur les ingrédients à mettre ou non dans son panier pour manger sain.

Zoom sur 8 aliments de base

Le vin ?

« Le lobby du vin est si puissant qu’il a obtenu des critères relativement souples pour la vinification du vin en bio. Il est légal de produire du vin bio en ajoutant du soufre avec des quantités maximales réduites, entre 30 et 50 mg/l suivant les vins, ce qui est déjà trop élevé. […] La meilleure qualité est obtenue avec les vins dits “naturels”, même s’il n’existe pas de certification officielle ou un label sérieux. »

Le miel ?

« Vous ne trouverez jamais de miel de qualité dans les premiers prix. Évitez les miels chinois, ceux sans origine précise, les mélanges pas clairs, voire ceux dont les origines sont fausses comme pays de l’Est, Espagne ou Amérique du Sud, car ce ne sont que des plaques tournantes pour le faux miel chinois [un mélange de sucres industriels de maïs, blé ou riz, de colorants, d’arômes, de pollens… ndlr]. »

Le beurre ?

« Un vrai beurre, c’est 82 % de matière grasse (provenant exclusivement du lait), 16 % d’eau et 2 % de matière sèche, point. Pour le beurre salé, les 2 % de sel remplacent les 2 % de matière sèche. Privilégiez le “beurre extrafin”, fabriqué exclusivement à partir de crème non congelée, et laissez de côté le dit “beurre fin” fabriqué avec au maximum 30 % de crème congelée. »

Le thé ?

« Bannir les thés aromatisés chimiquement. Choisir les feuilles entières plutôt que les poudres et brisures, et issues de l’agriculture biologique. Éviter les thés chinois, choisir plutôt des infusions locales, tilleul, menthe, verveine, camomille… »

Le chocolat ?

« Vous trouverez des succédanés vendus sous l’appellation “chocolat”, alors qu’ils contiennent du beurre laitier ou des matières grasses végétales. […] Les chocolats les plus qualitatifs sont noirs, pur beurre de cacao, et contiennent en ingrédient numéro un de la masse de cacao (fève broyée). »

Le fromage ?

« Évitez les fromages fondus et autres “préparations fromagères” qui contiennent un maximum d’eau et de matières grasses, des ingrédients de mauvaise qualité et des tas d’additifs comme les sels de fonte qui servent à incorporer l’eau, polyphosphate et orthophosphate de sodium qui stabilisent, citrate de sodium et acide citrique pour la conservation. […] Je n’achète que des fromages au lait cru AOP bio. »

Les œufs ?

« Choisir ceux qui ne viennent pas de trop loin, si possible “fermiers”, bio ou Label Rouge. »

Le poisson ?

« Achetez du poisson véritablement frais et brut. Fuyez les produits décongelés, ainsi que les filets de poisson et fruits de mer qui ont subi une quelconque transformation ou ont une liste d’ingrédients. »

10 produits à zapper

1. Les sodas, bourrés de sucres et d’additifs cancérigènes.

2. Les plats industriels contenant de la charcuterie, pizzas comprises (jambon et lardons de piètre qualité).

3. Les produits additionnés de sucre sous toutes ses formes : dextrose, glucose, fructose, maltodextrine.

4. Les produits contenant de l’huile hydrogénée, moins chère que les vraies matières grasses, toxique pour l’organisme.

5. La viande hachée industrielle : conservation et composition hasardeuses (morceaux trop gras, nerfs, tendons et membranes, voire protéines végétales avec de l’eau et des additifs, ou autres succédanés).

6. Le jambon premier prix, plein d’eau et d’additifs (comme le nitrite, cancérigène) : plus gras et constitué de bas

morceaux fibreux, peau, plèvre et autres cochonneries.

7. Le pain de mie industriel, trop sucré et bourré d’additifs, conservateurs et antioxydants chimiques.

8. Le beurre allégé, préparation à base de matières grasses de lait et d’eau, truffée d’émulsifiants, de conservateurs (sorbate) ou de texturants, comme de l’amidon modifié chimiquement et de la carboxyméthylcellulose (e466).

9. Le café décaféiné, car il a été le plus souvent imbibé de solvants organiques (dichlorométhane ou acétate d’éthyle).

10. Les chips, qui contiennent de fortes doses d’acrylamide, cancérigène.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Elle.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon