Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Mask Singer : la Panthère était Marie-José Pérec, retour sur les indices de la soirée

logo de Voici Voici 08/11/2019 Cyril Delaune
Mask Singer : la Panthère était Marie-José Pérec, retour sur les indices de la soirée © DR Mask Singer : la Panthère était Marie-José Pérec, retour sur les indices de la soirée

Mask Singer en France, c’est parti ! Ce soir c’est la Panthère qui a fait tomber le masque. En fin d’émission, l’ancienne championne d’athlétisme Marie-José Pérec est apparue à la surprise générale.

La première de Mask Singer diffusée ce vendredi 8 octobre sur TF1 a tenu toutes ses promesses. L’émission animée par Camille Combal a montré qu’il ne valait mieux pas se fier aux apparences pour trouver les personnalités qui se cachent derrière les costumes… Les stars du programme se sont d’abord affrontées lors de duels. Des affiches de rêve. La Licorne contre la Panthère, puis le Panda contre l’Aigle pour finir par l’Hippocampe contre le Monstre. À chaque fois un personnage a été envoyé en dernière chance. C’est ainsi que la Panthère a dû défendre sa place en chantant une seconde fois (certains sont contraints de chanter en playback) contre l’Aigle et l’Hippocampe pour finalement être choisie par le public.

Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Tout le monde pensait à une mannequin ou une ancienne Miss France, c’est finalement… Marie-José Pérec qui est apparue sous le masque du félin. La triple championne olympique s’est préparée durant plusieurs mois et a pris des cours de chant pour se glisser dans son personnage. « Grande timide », elle n’a pas hésité longtemps avant d’accepter la proposition de TF1, comme elle l’a expliqué dans l’after de l’émission. Marie-José Pérec a fait le programme pour surprendre son fils de 9 ans. Elle a aussi et surtout surpris tous les téléspectateurs ce soir. Il faut dire que les indices de son portrait étaient trompeurs.

Connue dans le monde entier et considérée à une époque comme « l’une des femmes les plus puissantes du monde »... tout le monde a d’abord pensé qu’Iris Mittenaere se cachait sous le costume de la svelte panthère. Une comparaison avec Michèle Obama et une allusion à son homme qui a représenté la France a ensuite fait penser aux juges, Kev Adams, Jarry, Anggun et Alessandra Sublet, qu’il pouvait s’agir de Carla Bruni ou même Julie Gayet. Et puis il y a eu les défilés sur les podiums. Marie-José Pérec cochait bien toutes les cases. Célèbre dans le monde entier, elle a défilé pour Paco Rabanne. Son compagnon, Sébastien Foucras, est vice-champion olympique de ski acrobatique. C’était évident… ou pas.

Et derrière les autres costumes, il y a qui ?

La Licorne a étonné avec sa voix féminine. Les juges ont pensé à Michèle Bernier ou Izia Higelin, certains sur Twitter pensent avoir vu Laurence Boccolini. Le Panda (qui serait en fait « une pandette ») a baigné toute son enfance dans le milieu du rap et du hip-hop. Sa morphologie et son sens de la danse ont lancé Kev Adams et ses collègues sur la piste de Tal ou encore Alice Belaïdi. Mais il pourrait aussi s’agir de Bilal Hassani. L’attitude de l’Aigle, qui a fait un bras d’honneur aux juges suite à une remarque, laisse penser qu’il a un gros caractère. Si les noms de Franck Dubosc ou Olivier Marchal ont circulé sur le plateau, il pourrait aussi s’agir de Patrick Sébastien. Du côté du Monstre, difficile d’avoir un avis pour Jarry et sa bande qui ont pensé à Jamel Debbouze ou Yann Barthès. Enfin, du côté de l’Hippocampe, tout laisse penser qu’il s’agit de Lio. La voix, les indices (un drapeau de la Suède, pays où la chanteuse a enregistré un album), mais aussi la manière de bouger faisait penser à l’interprète de Banana Split...

Les autres grands moments de la soirée

La soirée a été rythmée par les vannes à la chaîne de Camille Combal, qui nous a régalés dès les premières minutes : « Hippocampe VS Monstre... Quand je pense que ma mère voulait que je fasse des émissions politiques ». Lors de la présentation de l’hippocampe : « C'est le seul animal aquatique de l'aventure ! Représente la Mer Caspienne ! » Et on ne compte pas toutes les piques envoyées à Kev Adams, lorsque le nom d’Iris Mittenaere a été évoqué… « Vous vous y connaissez en Miss, Kev ? » Mais les enquêteurs ont aussi été très drôles. A commencer par Jarry : « Moi je connais des mecs qui ont des voix de meuf hein. Je vais pas te donner toutes mes adresses, mais bon ».

Kev Adams a aussi montré qu’il était en recherche (très) active de sa prochaine compagne. « Je ne sais pas qui est l'aigle, mais est-ce que je peux savoir qui sont les danseuses ? » ; « Euh si c'est Iris Mittenaere la Panthère, je suis également en galère d'appartement... » Ou encore : « Et toutes les femmes qui ont 43 ans, n'hésitez pas à m'envoyer un message sur Instagram ». Sur ce coup-là, il a été calmé par Camille Combal : « Hé c'est pas Pécho Singer hein ! » Enfin, Alessandra Sublet a sorti un bon gros tacle à Kev Adams (mais c’était de l’humour, bien sûr). Kev Adams : « Iris Mittenaere n'a pas eu un homme qui a fait la fierté de la France » ; Alessandra Sublet : « Ça on est d'accord. C'est même plutôt le contraire ».

La blague du jour, par Anggun

- Mais non il y avait le drapeau de la Suède.

- Ou alors elle aime aller à Ikea.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon