Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Nolwenn Leroy, ce rendez-vous manqué qui la laisse dubitative

logo de Gala Gala 24/03/2019 La rédaction
Nolwenn Leroy, ce rendez-vous manqué qui la laisse dubitative © Giancarlo Gorassini/BestImage Nolwenn Leroy, ce rendez-vous manqué qui la laisse dubitative

Nolwenn Leroy était l’invitée ce week-end dans On refait la télé, diffusée sur RTL. Interrogée par Éric Dussart et Jade, la chanteuse a révélé qu’elle aurait dû participer à Rendez-vous en terre inconnue, exprimant au passage son avis sur le programme phare de France 2.

C’est ce qu’on appelle un rendez-vous manqué. Quand Nolwenn Leroy ne chante pas, elle part en voyage sur ses terres bretonnes ou encore aux États-Unis. Mais l’artiste rêve aussi d’escapades lointaines dans des contrées inexplorées. Invitée en ce week-end du 23 et 24 mars dans On refait la télé sur RTL, Nolwenn Leroy a commenté l’actualité en compagnie d’Éric Dussart et Jade. L’occasion pour la chanteuse de 36 ans de s’exprimer sur le retour de Rendez-vous en terre inconnue sur France 2, animée par Raphaël de Casabianca qui succède à Frédéric Lopez. Un « sujet compliqué » à aborder pour la Bretonne puisqu’elle aurait dû participer au programme phare du service public. « Je devais faire l’émission, et finalement ça ne s'est pas fait », a-t-elle expliqué, confiant ne pas comprendre les raisons de cette annulation. Si ce malentendu « l’a beaucoup peiné », elle a estimé que « c’était le destin » avant de préciser. « C'était presque acté et à la dernière validation, il y a eu une sorte de changement, et je me suis dit que finalement, ça devait pas se faire ».

Pourtant, l’interprète de Cassé ne ferme pas la porte à une éventuelle participation avec le nouveau présentateur, qu’elle trouve « super bien ». Mais cette expérience manquée a été une remise en question pour la lauréate de la deuxième saison de Star Academy, qui reste dubitative sur le concept de l’émission. « Ayant vécu justement le fait d'être filmée 24 heures sur 24 […], je connais très bien ce système-là et ses limites, a-t-elle affirmé. On n'oublie jamais les caméras, c'est faux ». Face à Éric Dussart et Jade, celle qui se produira au Trianon les 26 et 27 mars prochain a campé sur ses positions. « À partir du moment où tu as une caméra qui t'accompagne […], c'est antinomique avec le fait de vivre des choses comme ça ». À moins qu’elle ne change d’avis si elle a la chance de partir en voyage avec Raphaël de Casabianca.

AUSSI SUR MSN : Les télé-crochets ont fait d'eux des stars 

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon