Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Carla Bruni se confie à Tristane Banon: "J'ai toujours l'impression d'être une jeune fille"

logo de Paris Match Paris Match 03/01/2018 Paris Match
Carla Bruni se confie à Tristane Banon: "J'ai toujours l'impression d'être une jeune fille" © Paris Match / Gilles Bensimon Carla Bruni se confie à Tristane Banon: "J'ai toujours l'impression d'être une jeune fille"

Carla Bruni aime les tournées, mais être loin de Nicolas et des enfants la chagrine. La chanteuse qui vient de fêter ses 50 ans s'est confiée à Tristane Banon. Extraits. 

Des rockeurs, elle a l’allure, mais ce sont les rythmes nonchalants du blues qui, dit-elle, la racontent vraiment. Même à 20 ans, « je n’étais pas très rebelle ». Sa liberté a été de s’inventer plusieurs vies, mannequin devenu chanteuse, et même première dame. Carla Bruni-Sarkozy vient d’avoir 50 ans, « le nouveau 30 ans », écrit-elle sur son compte Instagram suivi par 250 000 abonnés.

Mais c’est en petit comité, chez elle à Paris, qu’elle a célébré cet anniversaire. Sur scène, la musicienne joue « French Touch », un album en anglais, des reprises de ses morceaux préférés, d’Abba à AC/DC. Sa tournée va l’emmener jusqu’au printemps, en Europe et aux États-Unis. Rock’n’roll, tout de même…

"

Je donne peut-être l’impression d’une grande indépendance, mais je suis très dépendante de mon mari

"

Carla, c’est plus qu’une simple image : une fille d’industriel aux bonnes manières, une chanteuse qui ne s’interdit rien, une femme insoumise…

Carla Bruni: Je n’ai pas du tout une idée claire de l’image que je donne. En tout cas, j’ai de très beaux contacts avec les gens que je ne connais pas, des contacts faciles. Ça me fait plaisir quand on perçoit en moi quelqu’un d’aimable, mais c’est quelque chose dont je n’ai aucune conscience et, pour tout te dire, cela ne m’intéresse pas. J’ai plus de curiosité pour les autres que pour moi-même, évidemment. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs vies ? Je rêvais de célébrité quand j’étais jeune fille, mais, désormais, je m’aperçois que ça n’est pas grand-chose. J’avais besoin de reconnaissance, mais la célébrité sans le travail, c’est une faribole, en quelque sorte. Être célèbre, jouir d’une certaine notoriété, c’est surtout être reconnu pour ce que l’on est et ce que l’on fait, et cela a son importance, ça nous permet de prendre notre place dans la vie.

Johnny avait fait monter ses deux filles sur scène, c’est quelque chose que tu pourrais faire ?

Si ma fille voulait devenir chanteuse et qu’elle voulait monter sur scène à côté de moi, j’en serais très heureuse. Je suis certaine que les fillettes de Johnny avaient envie d’être aux côtés de leur père sur scène. Il faut dire que Johnny était si naturel sur scène, on avait l’impression qu’il s’y sentait comme chez lui. En ce qui me concerne, je suis très heureuse sur scène, mais quelque chose me bouleverse encore. Difficile de s’habituer à un moment aussi intense.

En tournée, depuis bientôt dix ans que tu es mariée, ton homme essaie de venir dans les salles de chaque pays dans lequel tu chantes… Comment gères-tu ça, toi, la femme complètement libre ?

Je donne peut-être l’impression d’une grande indépendance, mais je suis très dépendante de lui. Quand il est là, ça me rassure beaucoup. Mais dans l’ensemble de ma vie, pas sur scène en particulier, car au fond, sur scène, j’y vais seule. Il a une présence qui est extrêmement rassurante pour moi. Avant un concert, il est avec moi dans la loge, il sait comment faire, il m’enlève littéralement l’angoisse, on voit qu’il a fait de la scène toute sa vie. C’est quelqu’un qui sait comment faire taire le trac, l’angoisse. C’est dans sa nature, il aime prendre les choses en main. C’est merveilleux, mais malheureusement il n’est pas souvent là, en tout cas pas assez à mon goût...

Retrouvez la suite de cette interview dans Paris Match dans tous les kiosques le jeudi 4 janvier 2018. 



AUSSI SUR MSN : Nicolas Sarkozy: adorable moment tendresse avec sa fille Giulia

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Suivez MSN sur les réseaux sociaux


Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon