Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Succession de Johnny Hallyday : la surprise du verdict dans le référé

logo de Gala Gala il y a 6 jours Marion Rouyer
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

La justice a rendu un premier verdict vendredi 13 avril, concernant l'héritage qui divise depuis des semaines le clan Hallyday. Pas de droit regard sur l'album posthume de Johnny pour David Hallyday et Laura Smet mais le gel des biens immobiliers du rockeur. Lors de ce verdict, une autre information capitale a retenu l'attention de la journaliste Catherine Rambert, un élément qu'elle a évoqué sur Cnews ce lundi 16 avril.

Vendredi 13 avril, le tribunal de grande instance de Nanterre a tranché au sujet de l'album posthume laissé par Johnny Hallyday : Laura Smet et David Hallyday qui réclamaient un droit de regard sur ce 51ème opus ont vu leur demande refusée. Laeticia Hallyday s'est montrée soulagée. Mais les deux aînés du rockeur ont néanmoins obtenu gain de cause en ce qui concerne le gel des biens immobiliers du chanteur.

Pour la journaliste Catherine Rambert, présente ce lundi 16 avril sur le plateau de Cnews, la justice a également laissé entendre une information qui a toute son importance. "Il y a eu une petite surprise. Le juge a été un peu au-delà de ses prérogatives, en reconnaissant qu'il y avait quand même un faisceau d'éléments qui prouvaient que Johnny était résident français et que donc le testament pourrait peut-être se prévaloir de la loi française. C'est une vraie surprise et on ne pensait pas qu'il irait jusque là, c'est un élément en plus qui plaide en leur faveur" a précisé la journaliste à Jean-Marc Morandini, au sujet de David Hallyday et de Laura Smet.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon