En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Thierry Ardisson : le CSA ouvre une instruction suite à la séquence du faux sachet de cocaïne

logo de Voici Voici 13/09/2017 Mathias Alcaraz
Thierry Ardisson : le CSA ouvre une instruction suite à la séquence du faux sachet de cocaïne © Voici Thierry Ardisson : le CSA ouvre une instruction suite à la séquence du faux sachet de cocaïne

Samedi dernier, Thierry Ardisson recevait le fils de Pablo Escobar dans Salut les Terriens. Il en a profité pour lui faire une blague en sortant un faux sachet de cocaïne. Une séquence qui a depuis été signalée au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

Il semblerait que Thierry Ardisson ait envie de faire le buzz, en cette rentrée. Depuis qu’il a repris l’antenne sur C8, l’homme en noir enchaîne les séquences provoc’ : il a mis en avant la penoplastie d’un candidat de Secret Story, a fait un doigt d’honneur à Jean-Michel Apathie et a fait une blague de mauvais goût à Juan Pablo Escobar. Samedi dernier, à la fin de son entretien avec le fils du célèbre narcotrafiquant, l’animateur a sorti de son bureau un faux sachet de cocaïne. Un geste qui avait fortement déplu à son invité, très engagé dans la lutte contre la drogue. Il a dénoncé sur Facebook « ce final inopportun qui offenserait sans aucun doute n’importe quel père de famille de votre pays ou du monde, ainsi que la communauté colombienne résidant légalement en France. »

Juan Pablo Escobar, qui ne serait peut-être pas venu s’il avait su que Thierry Ardisson allait « utiliser [son] histoire à des fins si peu honorables », n’a pas été le seul à dénoncer cette séquence. Comme nous l’apprend aujourd’hui L’Express, elle a été signalée au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, qui a en conséquence ouvert une instruction. Une nouvelle qui ne devrait pas du tout faire plaisir à l’animateur, qui critiquait justement hier soir, dans Touche pas à mon poste, les signalements au CSA.

L’homme en noir, qui réagissait à la mise en garde du Conseil à l’encontre de Fort Boyard pour l’épreuve « caricaturale et stigmatisante à l’égard des personnes souffrant de troubles psychiatriques ou psychiques » de l’asile, s’était vivement emporté contre les internautes. « Twitter, c'est Twitter, ce n'est pas parce qu'ils reçoivent 40 000 dénonciations que c'est l'opinion publique. [...] C'est fou comme les Français ont cette tendance à dénoncer quand même, ça a commencé en 1942... », avait-il lâché, osant comparer les signalements au CSA aux délations contre les juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale. « Ce n’est pas le nombre de dénonciations qui fait que le CSA intervient ou pas », avait rétorqué Rachid Arhab, ex-membre du Conseil. Une remarque que Thierry Ardisson avait fait mine de ne pas entendre, mais qui était extrêmement juste : ironie du sort, comme le précise L’Express, il n’a fallu que quatre signalements pour le CSA ouvre son instruction sur Salut les Terriens...

__________________________________________________________________________________________________

AUSSI SUR MSN: DAILYMOTION

Thierry Ardisson : "Si j'étais la France Insoumise, j'infiltrerais les médias" à l'instar de Raquel Garrido

Relire la vidéo

__________________________________________________________________________________________________

Le meilleur de MSN, sur mobile et tablette


Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon