Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Bras de fer entre les centres E. Leclerc et Coca-Cola

logo de RFIRFI 15/04/2018 RFI
Michel-Edouard Leclerc, le patron des centres Leclerc, à Paris, le 4 octobre 2017. © ERIC PIERMONT / AFP Michel-Edouard Leclerc, le patron des centres Leclerc, à Paris, le 4 octobre 2017.

Les clients des centres Leclerc vont-ils être privés de Coca-Cola ? Un différend sur les prix oppose le géant américain des sodas au champion français de la grande distribution.

Coca-Cola et les centres Leclerc, la première enseigne de la grande distribution en France avec 20% du marché, n'ont pu aboutir à un accord sur les prix pour l'année 2018. Coca-Cola souhaitait augmenter les prix et réduire la taille des bouteilles à partir de cet été.

Pour Michel-Edouard Leclerc, qui fonde sa renommée sur les prix bas proposés aux consommateurs, cette augmentation ne se justifie ni par la hausse du prix du plastique des bouteilles ni par celle du sucre qu'elles contiennent.

Les négociations sont bloquées depuis le 1er mars et le rayon boisson de certains centres Leclerc prévient les clients par affiche d'une possible pénurie.

En effet, Leclerc s'est récemment déclaré prêt à relever ses prix sur les produits alimentaires français afin de soutenir l'agriculture nationale. Mais il ne veut pas augmenter le coût du panier de la ménagère au profit des multinationales.

Face au refus de Coca-Cola d'approvisionner les centres Leclerc, la querelle pourrait s'envenimer devant les tribunaux. Le groupement Leclerc a annoncé qu'il avait saisi le tribunal de commerce.

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon