Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Immobilier: la France loin d'être le pays où les prix s'envolent le plus

logo de BFM Business BFM Business 13/06/2017 Julien Mouret
© Fournis par BFMNews

Voilà une étude qui devrait (un peu) aider les locataires qui cherchent à acheter un logement à relativiser l'importance de la hausse des prix en France. Selon le réseau Knight Frank, au premier trimestre, ces derniers n’auraient progressé "que" de 2,9% par rapport à la même période de 2016. Bien en dessous donc de la moyenne (+ 6,5%) observée dans les 55 pays que le cabinet de conseil en immobilier a passé en revue. En fait, les prix n'ont baissé ou stagné que dans sept pays alors que dans onze pays, la hausse dépasse les 10%.

Comment expliquer cette vigueur du marché immobilier? Knight Frank, pointe d’abord du doigt la croissance économique, qui va se poursuivre, le Fonds monétaire international, tablant désormais sur une progression du PIB mondial de 3,5% en 2017, contre +3,1% précédemment. L’autre moteur de la hausse, tient à la bonne image de la pierre aux yeux des épargnants. Dopé par les taux d’intérêt bas qui facilitent l’obtention de crédit auprès d’un nombre grandissant d’acquéreurs, l'immobilier confirme son statut de valeur refuge.

L'Islande et l'Ukraine font le grand écart

Et pour la deuxième année consécutive, l’Islande se hisse en tête du classement des pays où les prix ont le plus augmenté en un an (+17,8%). En cause, le manque crucial d’offre. Rien qu’à Reykjavik, la capitale, il faudrait construire 9000 appartements d'ici 2020 pour satisfaire la demande. Hong Kong, (+14,4%), la Nouvelle-Zélande (+13,8%), le Canada (+13,5%) et la Turquie (+13,3%) complètent le top 5. En Chine, les prix continuent également de s’envoler (+10,3%) malgré les mesures restrictives adoptées par le gouvernement pour calmer les ardeurs des investisseurs.

En Europe, Malte, l’Estonie, la République tchèque, l’Estonie ou la Hongrie affichent plus de 10% de hausse sur douze mois, Et tout en bas du classement, on retrouve l’Ukraine, où les prix des logements ont chuté de plus de 9% sur un an. La Grèce, Singapour et Taiwan accusent environ 2% de baisse tandis que les prix n’ont quasiment pas évolué en Italie et au Japon. Avec une hausse des prix de 2,9%, la France, elle, se situe à la 39e place.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon