Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le Qatar emprunte la somme record de 12 milliards de dollars sur les marchés

logo de RFIRFI 15/04/2018 RFI
Vue aérienne de Doha, la capitale du Qatar. (Image d'illustration) © REUTERS/Fadi Al-Assaad Vue aérienne de Doha, la capitale du Qatar. (Image d'illustration)

Le Qatar a levé sur les marchés financiers 12 milliards de dollars, sans aucune difficulté car les investisseurs se sont pressés en masse pour prêter des fonds à cet émirat riche en hydrocarbures.

Pour la première fois depuis deux ans, le Qatar s'est adressé aux marchés financiers pour emprunter. Il a levé 12 milliards de dollars de fonds soit près de 10 milliards d'euros, et il aurait pu s'endetter bien davantage car la demande des investisseurs pour cet emprunt s'élevait à plus de trois fois ce montant.

Le Qatar, plus grand exportateur de gaz naturel liquéfié au monde, présente en effet d'insoupçonnables garanties. De plus cette levée de fonds, le plus gros emprunt en dollars d'un pays émergent depuis le début de l'année, dépasse d'un petit milliard de dollar l'emprunt réalisé il y a quelques jours par l’Arabie saoudite à 11 milliards de dollars.

Or les deux pays s'affrontent en une crise diplomatique qui a conduit à une rupture des relations diplomatiques, à des restrictions économiques et à la fermeture de leur seule frontière terrestre. En juin dernier, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypteont rompu avec le Qatar qu'ils accusent de favoriser le terrorisme et de soutenir l'Iran chiite.

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon