Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les Galeries Lafayette offrent aux touristes chinois une alternative au cash

logo de BFM Business BFM Business 10/11/2017 N.G.

Les Galeries Lafayette continuent de draguer les touristes chinois en France, après leur avoir dédié un espace entier et affiché une signalétique en mandarin.

© Fournis par BFMNews

Le grand magasin du Boulevard Haussmann et sa filiale, le BHV Marais, viennent de nouer un accord avec le chinois Wechat Pay. Grâce à ce système de paiement par mobile, les Chinois dont les cartes de crédit ne fonctionnent pas en Europe ne seront plus contraints de se balader avec de grandes quantités de cash.

Ce développement est tout sauf anecdotique après des faits de racket de touristes chinois en France extrêmement médiatisés dans l'empire du milieu. L'affaire du car de Chinois détroussés aux environs de Roissy à l'été 2016 avait même mis un coup de frein à leur venue en France. Cette année-là, l'Ile-de-France avait enregistré une baisse de fréquentation de 20% de la clientèle chinoise.

Un quart des recettes des Galeries

Un drame pour le tourisme, puisqu'elle représente le troisième plus gros contingent de visiteurs étrangers, derrière les Britanniques et les Américains. Et surtout, ils sont les plus dépensiers: ils déboursent en moyenne 200 euros par jour dans l'Hexagone selon le comité régional du tourisme francilien. Un tiers de cette somme est dépensé en shopping, ce qui rapporte près de 1 milliard d'euros chaque année aux Grands Magasins parisiens, et un quart des recettes annuelles des Galeries.

Les autorités avaient alors débloqué des dizaines de millions d'euros pour soutenir le tourisme, dépensés notamment pour renforcer la sécurité. Les représentants de l'industrie du tourisme avaient par ailleurs appelé les commerçants à se convertir au paiement mobile pour "rassurer les touristes chinois et combattre la délinquance qui les touche", indiquait en septembre Othman Nasrou, vice-président chargé du tourisme à la région Ile-de-France.

Alipay au Printemps, Wechat Pay aux Galeries

L'appel a été entendu: avant les Galeries Lafayette, son voisin des Grands Boulevards, Le Printemps, s'était associé avec l'autre géant chinois du numérique, Alibaba, pour proposer le paiement mobile Alipay.

En l'occurrence, le choix par les Galeries Lafayette de WeChat est particulièrement stratégique. En Chine, où Facebook, Twitter et Instagram sont interdits, l'omnipotente filiale de Tencent est le leader du secteur. Outre sa messagerie aux 800 millions d'utilisateurs, son système de paiement mobile a totalement conquis les Chinois. Le service y est accepté partout, pour commander son taxi, payer ses provisions ou sa consultation à l'hôpital. En 2015, près de 70% de la population chinoise avait déjà réglé un achat en boutique via Wechat pay.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon