En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les rachats de crédits restent bien placés pour obtenir les meilleurs taux immobiliers

logo de Boursier Boursier 19/06/2017
Les rachats de crédits restent bien placés pour obtenir les meilleurs taux immobiliers © Reuters Les rachats de crédits restent bien placés pour obtenir les meilleurs taux immobiliers

Vousfinancer.com parvient à négocier des taux inférieurs à 1,5% sur 20 ans pour les meilleurs profils et estime que ces excellentes conditions devraient encore se maintenir durant l’été

Quels sont les profils d’emprunteurs parvenant aujourd’hui à obtenir les meilleurs taux immobiliers sur 20 ans, c’est-à-dire entre 1,25% et 1,40% ? Réponse avec le courtier en emprunts immobiliers Vousfinancer.com.

Le courtier parvient ainsi à négocier des taux inférieurs à 1,5% sur 20 ans pour les meilleurs profils et estime que ces excellentes conditions devraient encore se maintenir durant l’été.  La catégorie d’emprunteurs la plus convoitée reste la clientèle à hauts revenus,  susceptible d’être accompagnée par les banques sur la durée, notamment via des produits d’épargne. Pour ces profils, les établissements financiers acceptent des décotes allant jusqu’à 0,5% par rapport aux taux affichés sur leur grille.

Les rachats de crédits bien placés

Parmi ces hauts revenus, il y a souvent ceux qui font racheter leurs crédits. C’est d’ailleurs sur les rachats de crédits que Vousfinancer obtient les meilleurs taux : 1,25% à Grenoble, 1,30% à Paris ou Marseille. Ce n’est pas une règle  car quelques banques considèrent toutefois ces clients plus volatiles, ce qui peut les rendre moins attractifs ou les pénaliser. Le courtier signale le cas d’une banque proposant même des taux plus élevés (+0,25%) pour ceux qui font racheter leur crédit, mais elle est encore la seule pour l’instant.

Accédants à hauts revenus

A Marseille, un emprunt pour l’achat d’une résidence principale à 350 000 € par un couple de secundo-accédants a également été négocié à 1,30% sur 20 ans mais avec un gros apport de 165 000 € et des revenus mensuels conséquents de près de 6 000 €.  A Saint-Etienne, un profil comparable avec un apport moindre a obtenu 1,32%. A Toulouse ou Strasbourg, des profils encore comparables ont obtenu 1,40%.

Publicité
Publicité

Plus de Boursier

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon