En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Presse: le numérique permet de limiter la baisse des ventes en 2016

logo de AFPAFP 16/02/2017
Un kiosque à journaux lyonnais © Fournis par AFP Un kiosque à journaux lyonnais

Si la diffusion de la presse française a encore reculé en 2016, sa baisse a été limitée par la progression des ventes numériques, indiquent les premières tendances diffusées jeudi par l'ACPM/OJD.

L'an dernier, les ventes de titres de presse toutes catégories confondues ont baissé de 3,2%, après un recul de 3,8% en 2015.

Parallèlement, la vente des version numériques en pdf a augmenté de 53%, avec 172,5 millions d'exemplaires, la fréquentation des sites et applis de presse a crû de 6% en 2016, avec une hausse encore plus marquée sur mobiles et tablettes (+38%).

Les ventes numériques ne sont pas équivalentes à des ventes papier car les abonnements purement numériques sont commercialisés à des prix bien plus bas.

Par catégories, la presse quotidienne nationale voit ses ventes reculer de 1,5% en 2016, avec 1,3 million d'exemplaires en moyenne écoulés chaque jour, et la fréquentation des sites et applis augmente de 4%.

La presse quotidienne régionale a vu ses ventes reculer de 2,9%, avec 4,1 millions d'exemplaires vendus chaque jour en moyenne, et la fréquentation de ses sites et applis est en hausse de 7%.

Le recul est encore plus marqué pour la presse quotidienne du 7e jour (avec 3,7 millions d'exemplaires vendus en baisse de 3,5%).

Quant à la presse magazine, l'ACPM/OJD, qui présentera les résultats définitifs des ventes le 27 avril, ne donne pas de chiffres globaux mais des résultats par thématiques.

Les titres de la catégorie actualités/économie reculent de 3%, avec une chute de 9,8% pour les newsmags. Les féminins limitent la baisse (-2%) comme la presse télé (-2,5%) tandis que la presse people voit ses ventes s'éroder de 5,8%.

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon