En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Quand on vend son appartement via une agence, faut-il miser sur le mandat exclusif?

logo de Challenges Challenges il y a 5 jours Challenges.fr
Une agence immobilière © Fournis par www.challenges.fr Une agence immobilière

Jean-François Buet, président de la FNAIM vous explique pourquoi un vendeur de bien immobilier a tout intérêt à privilégier un mandat exclusif plutôt qu’un mandat simple.

Chaque semaine, MaTVimmo livre pour Challenges.fr ses conseils en matière d'achat, de vente ou de location d'un bien immobilier.

En tant que vendeur si vous optez pour un mandat simple, vous pouvez en donner à autant d’agents immobiliers que vous le souhaitez, et continuer à vendre par vous-même. Vous avez l’impression de multiplier vos chances de vendre rapidement votre bien. Or, tout d’abord, il n’y a aucune relation entre les différents acteurs : on ne sait pas du tout qui a eu des visites, des critiques… De plus, si vous confiez votre bien en mandat simple à sept professionnels par exemple, chacun a une chance sur sept de vendre car il a six confrères en concurrence. Et les honoraires étant libres, le prix de vente peut être différent d’une agence à une autre. Ce qui engendre un effet contraire, nuisant au marché ainsi qu’au produit en lui-même. En effet, un acquéreur qui voit le même logement à trois prix différents sur trois supports différents va d’emblée être méfiant. De son côté, l’agent immobilier qui se trouve en concurrence avec six confrères, dès qu’il aura une offre, même si celle-ci est en -dessous du prix proposé par le vendeur, va tout faire pour faire passer la proposition, pour être sûr d’être le premier à vendre le bien. De ce fait, il va jouer le jeu de l’acquéreur et non pas celui du vendeur.

À l’inverse, le mandat exclusif, permet de regrouper toutes les demandes. En tant que vendeur, vous pouvez demander à l’agent immobilier à qui vous avez exclusivement confié votre bien de vous faire un compte-rendu régulier : toutes les semaines ou tous les quinze jours, par téléphone, par mail ou de visu. Le mandat exclusif est donc intéressant quand le professionnel s’engage, met en place des actions, fait des comptes-rendus et a un lien régulier avec le propriétaire vendeur.

Délais de vente en mandat exclusif : 3 à 4 mois

Les délais de vente sont plus courts en mandat exclusif qu’en mandat simple. Tout dépend aussi des secteurs et de leur dynamisme. Dans les zones tendues, les biens partent en 80 jours, en moins de 3 mois. Dans les secteurs moins dynamiques, ils se vendent entre 3 et 6 mois. Mais rarement plus de 6 mois. Un mandat exclusif bien négocié, bien travaillé avec son vendeur, c’est-à-dire lorsque l’on arrive au juste prix du marché, en général, en 3 à 4 mois il est vendu.

Le must : le mandat exclusif partagé

Le mandat exclusif est intéressant pour le propriétaire si l’agent immobilier délègue son mandat à d’autres confrères avec qui il travaille dans des groupements (type Amepi, ndlr). Ce partage permet de démultiplier les actions tout en gardant un seul professionnel qui centralise toutes les informations sur le bien (contrairement au mandat simple, qui n’offre aucune visibilité). Ainsi l’agent immobilier à qui a été confié le mandat exclusif, demande à ses confrères avec qui il partage le mandat exclusif de lui faire remonter toutes les visites effectuées, toutes les critiques émises, afin de pouvoir faire un point régulier avec le vendeur. Les professionnels ne sont pas en concurrence puisqu’ils travaillent pour le même groupement. De plus, tous les confrères affichent le bien au même prix.

Alexandra Boquillon, journaliste de maTVimmo, partenaire de Challenges

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Challenges.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon