En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Tesla rappelle des voitures pour un défaut des freins

logo de Challenges Challenges 21/04/2017 Challenges

Tesla rappelle des voitures pour un défaut des freins

Le constructeur américain de véhicules électriques Tesla va devoir rappeler quelque 53.000 véhicules pour un défaut de fabrication du système de freinage et du frein de stationnement en l'occurrence.

Tesla rappelle des voitures pour un défaut des freins: AFP © AFP AFP

Le constructeur américain de véhicules électriques Tesla va devoir rappeler quelque 53.000 véhicules pour un défaut de fabrication du système de freinage et du frein de stationnement en l'occurrence. Ce rappel "volontaire" porte sur des berlines Model S et SUV Model X produits entre février et octobre 2016, peut-on lire dans un courriel adressé aux clients affectés.

D'après la firme californienne, il est possible que le frein de stationnement fonctionne mal, ce qui pourrait empêcher le conducteur de déplacer le véhicule. Tesla assure n'avoir été informé pour le moment d'aucun incident ni accident lié à ce défaut de fabrication qu'il qualifie de "minime".

«Mesure de précaution»

"Néanmoins, par mesure de précaution, nous allons de façon proactive remplacer les pièces (défectueuses) et s'assurer que le problème ne se répète pas", écrit le groupe du milliardaire Elon Musk. En attendant de recevoir l'avis pour la remise à niveau du freinage, Tesla assure que les propriétaires des voitures affectées peuvent continuer à les conduire en toute sécurité. Le constructeur promet de finir les réparations d'ici le mois d'octobre.


Les 53.000 voitures concernées représentent un peu plus de 63% des 84.000 véhicules produits en 2016 par Tesla, qui était devenu brièvement début avril le premier groupe automobile américain par capitalisation boursière devançant General Motors (GM) et Ford. A Wall Street, le titre, qui avait perdu 0,99% lors de la séance de jeudi, reculait encore de 0,17% à 302 dollars vers 10H50 GMT dans les échanges électroniques vendredi matin.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Challenges.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon