En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Découvrez comment C8 pourrait couler à cause de Cyril Hanouna

logo de Capital Capital il y a 4 jours Kevin COMTE

C8 s’est engagée en 2015 sur un contrat de 250 millions d’euros avec la société de production de Cyril Hanouna (H2O), une somme record. Les revenus de la chaîne du groupe Canal + dépendent énormément de l’animateur controversé et les sanctions du CSA pourraient causer sa perte.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

C8 dénonce un acharnement du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) depuis l’annonce de l’interdiction pour trois semaines de toute diffusion publicitaire pendant l’émission Touche pas à mon poste (TPMP). Cette sanction fait suite à deux procédures ouvertes pour des séquences diffusées le 3 novembre et le 7 décembre 2016. Le CSA avait conclu à une “méconnaissance du respect de la dignité humaine et encouragement à un comportement discriminatoire, à l’encontre de sa responsabilité dans la lutte contre les préjugés sexistes et les violences faites aux femmes.”

Pour la chaîne du groupe Canal +, cette suspension est un coup de massue. L’émission de Cyril Hanouna rapporte en effet environ la moitié des recettes pub de C8. Selon nos informations, le manque à gagner serait compris entre 4,5 et 5,4 millions d’euros. Et les ennuis ne sont pas terminés pour C8. Le CSA doit encore donner une suite aux quelques 20.500 plaintes reçues après un canular téléphonique jugé homophobe, le 18 mai dernier. Certains annonceurs n’avaient d’ailleurs pas attendu la décision du Conseil supérieur de l’audiovisuel pour se prononcer. Beaucoup avaient pris la décision de retirer purement et simplement leur spot publicitaire de l’émission TPMP dès le début du scandale.

Cyril Hanouna rapporte gros… Mais coûte cher !

Vincent Bolloré va-t-il bientôt regretter d’avoir tant misé sur Cyril Hanouna ? En 2015, le président du conseil de surveillance du groupe Canal + avait cassé sa tirelire pour conserver Cyril Hanouna sur son antenne en lui offrant un contrat de 250 millions d’euros sur cinq ans. Concrètement, le groupe Canal + s’engage donc à acheter pour 50 millions d’euros de programmes par an à sa société de production H2O.

Avec ce contrat mirobolant pour une émission assez peu chère à produire, il est capital pour C8 de rentabiliser l’investissement. Si le CSA décide d’une nouvelle sanction financière (qui pourrait être bien plus sévère que la dernière en date), les comptes de la chaîne seraient alors un peu plus plombés. La direction de C8 a déjà annoncé dans un communiqué lors de la première affaire que “ces sanctions vont inévitablement fragiliser l’équilibre économique de la chaîne.” Le CSA va-t-il enfoncer le clou au risque de faire couler une chaîne de la TNT ? Réponse dans quelques semaines.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Capital.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon