Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Jouer aux jeux vidéo est officiellement un métier

logo de Le Figaro Le Figaro 15/02/2019 Léa Lucas

L'entrée du sport en ligne aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris a fait couler beaucoup d'encre. En Chine, cette discipline émergente a fait son apparition dans le monde du travail: les joueurs de jeux vidéo deviennent des professionnels à part entière.

figarofr © De Gorodenkoff via Shutterstock figarofr

La chine est à l'origine de cet évènement inédit qui ne passera pas inaperçu auprès des amateurs de jeux vidéo. Les institutions chinoises viennent, en effet, de publier la liste officielle des quinze nouvelles professions dont les joueurs en ligne font désormais partis au même titre que les ingénieurs en intelligence artificielle et les pilotes de drones. Selon un article publié par Te E-sports Observer et relayé par BFMTV, le gouvernement chinois a décidé de reconnaître: les opérateurs de l'e-sport ainsi que les professionnels de l'e-sport.

La première catégorie concerne les personnes chargées d‘organiser les évènements et les grandes compétitions de jeux vidéo. Quant à la seconde, elle s'adresse aux joueurs, aux entraîneurs et encore aux «boosters» de comptes qui aident les individus, contre rémunération, à progresser dans le jeu. Ce secteur très prometteur permet aux joueurs de gagner jusqu'à 25 millions de dollars (soit environ 22 millions d'euros) pour un seul tournoi. Cette combinaison gagnante risque d'être tentante pour les jeunes générations adeptes des nouvelles technologies. 

Une meilleure prise en charge humaine et sociale

Cette initiative, impulsée par le ministère chinois des Ressources Humaines et de la sécurité sociale, devrait permettre à ces professionnels d'un nouveau genre d'être mieux formés, mieux encadrés et de bénéficier des services sociaux du pays. Cette pratique numérique commence même à trouver sa place dans les établissements scolaires puisque certains lycées chinois l'enseignent auprès de leurs jeunes élèves. Reste à savoir quand la France emboîtera le pas!

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon