En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Ce nouveau service d'Amazon veut changer vos habitudes de paiement

logo de BFM Business BFM Business il y a 5 jours Antonin MORISCOT
© Fournis par BFMNews

Le géant du e-commerce vient de déployer en France son système de paiement Amazon Pay. Une fonctionnalité qui permet aux clients de l'entreprise américaine de passer des commandes sur d'autres sites marchands et de les régler sans renseigner leurs coordonnées bancaires.

Amazon souhaite simplifier le paiement en ligne. Les habitués des sites d'e-commerce, qu'il s'agisse d'enseignes de prêt-à-porter, de biens culturels ou d'agences de voyages, le savent. Il faut souvent être rapide pour valider sa commande, faute de quoi le panier d'achat s'efface... et il faut recommencer sa sélection d'articles. Encore faut-il avoir sa carte bleue à portée de main (ou connaître ses identifiants PayPal) afin de finaliser la transaction et d'être sûr de recevoir sa commande.

Pour mettre fin à ce désagrément, qui fait parfois fuir les clients de certains sites de vente en ligne, le leader du e-commerce Amazon propose désormais à ses clients français d'utiliser son service Amazon Pay. Présentée par l'entreprise de Jeff Bezos comme un véritable service de paiement, cette fonctionnalité lancée outre-Atlantique en 2013 a déjà su séduire 33 millions d'acheteurs dans le monde.

Justifiant le lancement de ce service en France, Giulio Montemagno, le responsable d'Amazon Pay pour l'Europe, explique que "les clients effectuent de plus en plus d’achats en ligne sur le mobile et via des appareils connectés, [et] leurs attentes en matière de rapidité, de confort et de sécurité de paiement ne cessent de croître"

Trois enseignes françaises acceptent Amazon Pay 

Lancée ce mardi 18 avril en France, la fonctionnalité Amazon Pay n'est pas encore disponible sur tous les sites de vente en ligne. À l'occasion de l'arrivée de ce service dans l'Hexagone, trois enseignes françaises ont décidé de jouer le jeu et d'offrir à leurs clients la possibilité de régler leurs achats via ce nouveau système de paiement. Il s'agit de l'enseigne parisienne de prêt-à-porter Colette, de la parapharmacie Doctipharma et de l'enseigne Nature et Découvertes.

Les internautes désireux de régler leurs commandes via Amazon Pay doivent impérativement disposer... d'un compte Amazon. Il faut que celui-ci soit actif et correctement renseigné (coordonnées bancaires, adresse de livraison).

Au moment de valider leur panier et de procéder au paiement de leurs produits, les clients cochent la case dédiée à Amazon Pay et indiquent leurs identifiants de connexion Amazon, comme le montrent les deux images. Leur commande est alors automatiquement reliée à leur profil Amazon et le moyen de paiement enregistré sur le site de e-commerce est débité du montant de leur achat. "En permettant aux clients de régler des biens et des services en utilisant uniquement les informations de leur compte Amazon, Amazon Pay simplifie la transaction" souligne l'entreprise dans un communiqué. 

Amazon promet que de nombreux autres vendeurs en ligne, issus de divers secteurs, accepteront prochainement le paiement via Amazon Pay. Pour les convaincre, l'entreprise met en avant le fait qu'elle dispose d'une base de plusieurs millions d'abonnés, soit autant de clients potentiels pour ces commerçants. Ceux-ci devront toutefois s'accommoder des conditions financières fixées par l'entreprise. Sur son site, Amazon explique prélever aux vendeurs 0,5 euro par transaction ainsi qu'une commission correspondant à 3,4% du montant de la facture des clients.

À terme, n'importe quel site marchand pourra intégrer cette option de paiement. Les secteurs de l'habillement, du voyage, des produits numériques et des divertissements, où ont lieu l'essentiel des transactions, sont cependant plus particulièrement visés par la firme de Jeff Bezos. 

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon