Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Gaz et électricité : les impayés en hausse en France

logo de Boursier Boursier 22/03/2019

Quand les clients ne payent pas leurs factures, ils subissent des interruptions de fourniture d'énergie et/ou par des réductions de puissance en électricité.

Gaz et électricité : les impayés en hausse en France © Reuters Gaz et électricité : les impayés en hausse en France

Les fournisseurs d'électricité et de gaz naturel ont déclaré 572.440 interventions pour impayés en 208. C'est davantage que l'année précédente : +4,2%, selon les données publiées vendredi par le médiateur national de l'énergie, alors que la trêve hivernale se termine bientôt - le 31 mars.

Dans le détail, le nombre d'interventions pour impayés a augmenté de 4,9% pour l'électricité et de 0,8% pour le gaz, par rapport à 2017. Quand les clients ne payent pas leurs factures, ils subissent des interruptions de fourniture d'énergie et/ou des réductions de puissance en électricité, rappelle le médiateur. Selon lui, 3,8 millions de ménage sont touchés par la précarité énergétique en France.

Fin de la trêve hivernale

Pendant la trêve hivernale des coupures d'énergie, entre le 1er novembre et le 31 mars, les fournisseurs ne peuvent pas faire procéder à l'interruption de fourniture d'énergie de leurs clients particuliers, pour leur résidence principale, au motif d'un impayé. Ils peuvent cependant faire procéder à des réductions de puissance, sauf pour les bénéficiaires du chèque énergie, rappelle le médiateur.

Le chèque énergie, qui remplace les tarifs sociaux, a été généralisé sur tout le territoire français en 2018. Les conditions de son attribution (+ 2,2 millions de foyers supplémentaires) et son montant (+ 50 euros pour ceux qui étaient déjà éligibles en 2018) ont été revues à la hausse en 2019.

"Pour autant, le combat contre la précarité énergétique ne doit pas faiblir", estime le médiateur dans un communiqué. Il propose deux mesures pour accompagner ceux qui peinent à régler leur facture et qui vivent dans des habitations mal isolées : la mise en place un fournisseur de dernier recours destiné aux ménages qui ne parviennent plus à souscrire de contrat avec un fournisseur d'énergie en raison de leurs difficultés financières et l'obligation d'un niveau de performance énergétique minimal pour les logements mis en location afin de supprimer les " passoires énergétiques ".


AUSSI SUR MSN : Chèque énergie 2019 : quand allez-vous le recevoir, département par département ?

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Boursier.com

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon