Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Plusieurs célébrités épinglées après avoir fait la promotion de NFT

logo de Boursier Boursier 10/08/2022 Boursier.com

Alors que le marché des NFT a connu une croissance fulgurante l'an passé, engendrant des volumes d'échanges de plusieurs milliards d'euros, les célébrités ont été nombreuses à s'être lancées dans l'aventure des jetons non fongibles (des certificats d'authenticité et de propriété associés à des objets virtuels), et à en faire la promotion sur leurs réseaux sociaux.

Ces liens, qui restent très opaques entre les personnes célèbres et les intérêts tirés de ces campagnes de promotion, ont fait l'objet d'une enquête par l'organisation indépendante de surveillance de la publicité Truth in Advertising (TINA), qui a tenté d'éclaircir la situation.

L'organisation de consommateurs, qui surveille la manière dont les entreprises et individus font la promotion de produits et services, a indiqué avoir envoyé des lettres à plus d'une douzaine de célébrités qui ont fait la promotion des NFT, dont Gwyneth Paltrow, Eva Longoria, Floyd Mayweather, Tom Brady, DJ Khaled et Paris Hilton, pour les rappeler à leurs obligations.

Divulguer "clairement et visiblement" les liens d'intérêt

TINA rappelle que si des liens d'intérêt avec les entreprises créatrices de NFT existent, il est impératif de les déclarer. L'organisation a donc informé les célébrités qu'elles devaient divulguer "clairement et visiblement" leur "lien d'intérêt" avec les sociétés, comme l'exige la loi de la Federal Trade Commission. "Les sociétés NFT promues par certaines des célébrités figurant sur la liste de diffusion de TINA.org incluent Bored Ape Yacht Club, World of Women et Autograph", précise-t-elle.

Deux mois plus tôt, TINA avait déjà adressé des lettres d'avertissement à Justin Bieber et Reese Witherspoon, pointant des pratiques similaires. Le chanteur canadien et l'actrice américaine avaient fait la promotion de NFT de deux sociétés, inBetweeners et World of Women, respectivement.

"Ni Justin Bieber ni Reese Witherspoon ne divulguent les risques financiers"

L'organisation ajoute que "ni Justin Bieber ni Reese Witherspoon ne divulguent les risques financiers associés à l'achat de NFT ou les gains personnels qu'ils peuvent réaliser s'il y a une augmentation de la demande des consommateurs pour les NFT qui font partie des collections qu'ils promeuvent, connues sous le nom d''influences artificielles sur les prix'".

"L'essentiel est que les célébrités qui font la promotion des NFT n'aident généralement pas à améliorer la littératie financière de leurs fans et abonnés. Si certaines de ces célébrités sont capables de prendre des risques en raison de leur richesse, de nombreux consommateurs vulnérables n'ont pas ce luxe. C'est pourquoi il est crucial que les consommateurs mènent leurs propres recherches s'ils envisagent d'acheter ces actifs numériques à risque", a estimé TINA.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Boursier.com

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon