Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Windows 7 tire sa révérence: quelles options pour les entreprises?

logo de BFM Business BFM Business 14/01/2020 Olivier Chicheportiche
Windows 7 tire sa révérence: quelles options pour les entreprises? © BFM Business Windows 7 tire sa révérence: quelles options pour les entreprises?

L'enterrement était prévu de longue date. Il a lieu comme prévu ce mardi 14 janvier. Depuis aujourd'hui, Microsoft arrête le support technique de Windows 7 lancé en 2009. Stopper le support technique signifie que le géant américain ne diffusera plus de mises à jour fonctionnelles et surtout de sécurité tous les mois. Conséquence, si le système d'exploitation continuera à fonctionner normalement, les ordinateurs équipés ne seront plus protégés face aux failles de sécurité et autres attaques informatiques.

L’annonce concerne à la fois le grand public mais aussi et surtout les entreprises, où Windows 7 est encore très présent. Globalement, Windows 7 fait encore tourner près de 27% des PC Windows sur la planète (23% en Europe) selon les données de StatCounter. Et la plupart de ces ordinateurs sont dans les entreprises.

Chefs d’entreprises et responsables informatiques ont eu tout le temps d'anticiper afin de maintenir la sécurité de leurs parcs informatiques, un enjeu stratégique car des PC sans protection sont des bombes à retardement.

Deux options se sont offertes à eux: migrer vers Windows 10, la dernière version en date du système, ou passer à la caisse, Microsoft proposant une extension payante du support.

La migration vers Windows 10 peut s’avérer l’option la plus logique mais elle est particulièrement compliquée pour des entreprises qui gèrent des centaines voire des milliers de postes. Il faut savoir que les cycles de migration sont très longs même avec une planification préalable.

Ainsi, certaines entreprises ont bouclé le déploiement de Windows 7 (lancé en 2009) au moment où Windows 10 sortait en 2015… 

Des mises à jour désormais payantes

D'ailleurs, beaucoup ont carrément choisi de changer leurs parcs au profit de machines neuves sous Windows 10, un mouvement qui a d'ailleurs soutenu les ventes de PC ces derniers trimestres. Car avec des machines vieilles de 3 ans, Windows 10 risque de ne pas bien fonctionner.

Pour les entreprises qui décideraient de maintenir Windows 7 Professionnel et Windows 7 Entreprise avec des accords de licence en volume, Microsoft propose donc des mises à jour de sécurité étendues et sur mesure (Windows 7 Extended Security Updates ou ESU) pour les grands comptes ou les PME qui seront facturées par terminal, et dont le prix augmentera chaque année afin de les inciter à migrer. Les clients disposant déjà d’un abonnement Windows 10 Entreprise auront un rabais.

De 25 à 100 dollars par mois et par poste

Les tarifs de ce support étendu sont élevés, manière pour Microsoft d'inciter encore plus les entreprises à passer à Windows 10. La première année est facturée 25 dollars par poste Windows Enterprise, puis 50 dollars pour la deuxième et 100 dollars pour la troisième. Ce tarif est doublé s’il s’agit de machines sous Windows 7 Pro.

Les ESU fourniront des mises à jour de sécurité étendues pour Windows 7 jusqu'en janvier 2023. Ensuite, il n’y aura plus rien, une migration sera donc quasiment obligatoire.

Compte tenu de la lenteur des entreprises à migrer, faut-il parier sur une extension de ce support payant? La réponse est a priori non. Il faut donc prendre une décision rapidement pour ne pas voir le système d’information de son entreprise ouvert aux quatre vents. La fin du support de Windows XP en 2014, ancien et très populaire OS dans les entreprises avait créé un appel d'air pour les pirates et permis la contamination de nombreuses entreprises en 2017 avec le virus Wannacry obligeant Microsoft à réactiver temporairement le support de l'OS.

En limitant la période du support étendu, Microsoft entend pousser les entreprises à passer plus rapidement sous Windows 10. Et met en avant un argument massue : il avance que Windows 10 est "deux fois plus sécurisé" que Windows 7.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon