Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Épargne. Les livrets bancaires sont-ils encore intéressants ?

logo de Ouest-France Ouest-France il y a 5 jours Par Émilie Bouet, journaliste pour MoneyVox.
Les livrets bancaires ont des caractéristiques et des noms aussi variés qu’il existe de banques en France. © OUEST-FRANCE ARCHIVES/ MARC OLLIVIER Les livrets bancaires ont des caractéristiques et des noms aussi variés qu’il existe de banques en France.

Vous souhaitez conserver vos économies à portée de main tout en étant rémunéré ? Les livrets bancaires permettent de mettre de côté de l’argent, sans le bloquer. Mais avec la baisse permanente des taux d’intérêt, est-il encore pertinent de choisir cette solution ?

0,11 % : voici le taux de rémunération moyen des livrets bancaires selon la Banque de France. Un rendement qui s’étiole au fil des mois. Pourtant, l’épargne des Français ne cesse de croître, et ce sont ainsi plus de 29 milliards d’euros supplémentaires qui ont été déposés sur des livrets bancaires au cours de l’année 2020. Faut-il continuer à déposer ses économies sur ces supports ? Existe-t-il des alternatives plus intéressantes ? Éléments de réponse.

Un livret bancaire, qu’est-ce que c’est ?

Les livrets bancaires sont un des nombreux supports de placement dont disposent les épargnants pour mettre de l’argent de côté. Ils se rangent du côté des produits d’épargne sans frais et liquides, au même rang que les livrets réglementés, dont le fonctionnement est encadré par les pouvoirs publics, et le taux d’intérêt est net d’impôt. Parmi les livrets réglementés, on retrouve par exemple le très célèbre Livret A, son alter ego le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), le Livret d’épargne populaire ou encore le Livret Jeune pour les moins de 25 ans.

Les livrets bancaires, quant à eux, ont des caractéristiques et des noms aussi variés qu’il existe de banques en France. Mais surtout, leur taux d’intérêt est brut. À la rémunération indiquée, il est donc nécessaire d’imputer 30 % de flat tax. Par exemple, un livret non-réglementé affiché à un taux de 0,30 % brut permet d’atteindre en réalité un rendement de 0,21 % après imposition. Cette nuance a son importance : dans la plupart des cas, les livrets réglementés sont plus intéressants que les livrets bancaires. Seule ombre au tableau : les livrets réglementés ont des plafonds relativement bas, par exemple 22 950 € pour le Livret A, 12 000 € pour le LDDS ou même seulement 1 600 € pour le Livret Jeune, et il n’est possible d’en détenir qu’un seul de chaque type. Ainsi, si vous avez atteint les plafonds de vos livrets réglementés et que vous voulez garder une épargne totalement disponible et sans frais de gestion, seuls les livrets bancaires pourront vous satisfaire.

Un livret bancaire mieux rémunéré, c’est possible ?

Lorsque l’on se penche de plus près sur le marché des livrets bancaires, on peut rapidement être refroidi par les taux d’intérêt proposés. En moyenne, ceux-ci sont donc de 0,11 %. Seulement parfois, les rendements proposés par les différentes banques font le grand écart : de 0,01 % brut pour le Livret Épargne Orange d’ING, à peine plus intéressant qu’un compte courant non-rémunéré, jusqu’à 3 % pour les offres promotionnelles de certains établissements.

Vous recherchez des astuces pour trouver le meilleur taux d’intérêt avant d’ouvrir un livret bancaire ? Certains grands noms du secteur sortent du lot depuis de nombreuses années. C’est par exemple le cas de PSA Banque avec son Livret Distingo et de RCI Bank avec Zesto tous deux rémunérés à hauteur de 0,60 % brut. Mieux encore : les livrets bancaires font régulièrement l’objet d’offres dites « à taux boostés ». Le Livret Cashbee, de son côté, permet d’obtenir un rendement de 2 % brut sur un montant maximum de 75 000 € pendant 3 mois, taux ensuite ramené à 0,60 % brut.

Publicité
Publicité

Plus de Ouest-France

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon