Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Attention aux collectes de fonds bidon

logo de Capital Capital 13/08/2019 La rédaction Capital
Attention aux collectes de fonds bidon © Pixabay Attention aux collectes de fonds bidon

Les arnaques en ligne se multiplient, certains escrocs ont investi le domaine de la générosité.

Il faut reconnaître à ces escrocs leur réactivité. En avril dernier, l’incendie de Notre-Dame était à peine maîtrisé que des voyous pas très catholiques trouvaient déjà le moyen de profiter de l’émoi international. Un pirate, en particulier, a mis sur pied un site Internet de collecte bidon, à l’adresse URL très proche de celle de la page officielle de la Fondation du patrimoine. Il a utilisé les mêmes mots-clés, dans un ordre différent, et lancé des appels aux dons par mail, invitant à se rendre sur son site officieux. La manœuvre a été signalée par la Fondation à Google et au parquet de Paris, qui ont vite mis un terme à cette mascarade.

Mais avec l’essor du crowdfunding et des collectes de solidarité, ce genre de tentatives de détournement est devenu monnaie courante, et touche jusqu’aux entreprises du CAC 40. En 2018, selon nos informations, le fournisseur d’énergie Engie a eu la surprise de découvrir un site frauduleux, se faisant passer pour une plateforme de financement participatif officielle et proposant de miser sur un de ses chantiers d’éolien en mer.

La page était crédible puisque, depuis 2013, le mastodonte français propose effectivement aux particuliers d’investir leur argent dans de tels projets. Hébergé en Israël, le portail, par ailleurs très bien imité, était l’œuvre de cybercriminels expérimentés. Grâce aux autorités, Engie a rapidement pu faire supprimer le site malgré sa localisation à l’étranger.

AUSSI SUR MSN : Gare aux arnaques sur les aires d'autoroutes ! 

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Téléchargez l'application Microsoft News pour Androïd, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Capital.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon