Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Crédit immobilier : les taux bas poussent les Français à s’endetter

logo de Le Figaro Le Figaro 14/09/2018 Guillaume Errard

Malgré la hausse des prix immobiliers, le montant des crédits nouveaux accordés par les banques aux particuliers est en constante progression depuis février dernier. Les autorités financières appellent à une «vigilance renforcée».

immobilier © Natee Meepian/Shutterstock immobilier

Avec la hausse des prix immobiliers, les Français continuent-ils d’emprunter? La réponse est oui. Nous sommes loin des 20 à 40 milliards d’euros que les banques leur prêtaient chaque mois entre juillet 2016 et juillet 2017. Mais depuis un an, un léger frémissement se fait sentir sur la production de crédits immobiliers. Elle a progressé de près de 6% en juillet pour atteindre 17,5 milliards d’euros, selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France. Un tel chiffre n’avait plus été atteint depuis un an et ce, alors que la part des renégociations de prêt continue de baisser, passant d’environ 20% des crédits en janvier dernier à un peu plus de 16%, six mois plus tard. «Depuis le début de l’année, les crédits pour des acquisitions dans l’ancien ou le neuf ont progressé de 25%, témoignant d’une reprise des transactions», analyse Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.

Ce rebond de la production de crédit s’explique d’abord par les taux d’emprunt qui se maintiennent à des niveaux qui n’ont plus été enregistrés depuis début 2017. Toutes durées confondues, ils ont atteint 1,43% (hors assurance) en moyenne en août, selon l’observatoire CSA/Crédit Logement. Autre explication: la hausse du montant moyen des prêts grâce à la baisse des taux et à l’allongement des durées de prêts. «Chez Vousfinancer, les acheteurs empruntent en moyenne 10.000 euros de plus qu’il y a un an, soit 178.200 euros sur une durée moyenne de 21 ans et quatre mois contre 168.300 euros à fin juillet 2017 sur 20 ans et 11 mois», explique Jérôme Robin. Chargé d’établir un diagnostic des risques sur le système financier, le Haut conseil de stabilité financière s’inquiète de ce dynamisme des crédits immobiliers. «Le niveau des risques pour les ménages et les établissements de crédit reste contenu», estime, dans son avis, le Haut conseil qui réclame toutefois de «maintenir une vigilance renforcée sur l’évolution des conditions d’octroi de crédit». 

Avec la mise en place du prélèvement à la source, ces critères, notamment le taux d’endettement, pourraient de nouveau être assouplis. Les Français craignent que cette réforme pénalise leur pouvoir d’achat immobilier. «Le prélèvement à la source n’aura aucun impact sur la capacité de remboursement et le taux maximum d’endettement calculé au cas par cas», assure la Fédération bancaire française, contactée par Le Figaro.

Cette reprise de la demande de crédits immobiliers est certes encourageante dans ce contexte de hausse des prix mais ne permet pas de rattraper le retard cumulé depuis le début de l’année. La production de crédit atteint actuellement 115,5 milliards d’euros contre 196 milliards d’euros sur les sept premiers mois de 2017. Reste également à savoir si ce rebond se confirmera alors qu’un fléchissement de la demande se fait sentir sur le marché immobilier, notamment à Paris.

Enfin, à l’heure où l’inflation dépasse les 2%, les taux d’emprunt vont-ils remonter pour suivre le mouvement? En septembre, mois traditionnellement riche en transactions, les courtiers constatent assez peu de mouvements à la hausse comme à la baisse. «Attendre une éventuelle baisse des prix semble être un pari risqué, estime Laurent Desmas, président du directoire du courtier Cafpi. Aujourd’hui, les emprunteurs peuvent négocier leur taux mais aussi leur assurance-emprunteur».



Immobilier : plus de 30 milliards pour l'État

Relire la vidéo


Chaque semaine, ne manquez pas le meilleur de l'info!


Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon