Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Ces villes où les taux de la taxe d’habitation augmentent

logo de Capital Capital il y a 6 jours Lise Garnier

Alors que le gouvernement a annoncé une baisse de 30% la taxe d’habitation, il existe pourtant environ 6.000 communes où les taux ont augmenté cette année, réduisant le gain pour les contribuables.

Ces villes où les taux de la taxe d’habitation augmentent © Getty Images Ces villes où les taux de la taxe d’habitation augmentent

Il suffit de taper #BalanceTonMaire sur Twitter pour constater les dégâts. Le mot-clé, qui propose de dénoncer et de demander des comptes aux maires qui ont augmenté le taux de leur taxe d’habitation en 2018, fait déjà fureur sur la toile. Et pour cause, le gouvernement a beau avoir annoncé la diminution de 30% de la taxe d’habitation, dans quelque 6.000 communes, soit environ 1 sur 6, le compte n’y est pas.

En effet, certains maires ont décidé d’augmenter le taux de leur taxe d’habitation pour faire face à la baisse des dotations, ce qui réduit le gain annoncé, car c'est alors au contribuable de supporter la charge liée à l’augmentation du taux. Le Figaro s'est procuré la liste complète des communes concernées par une hausse cette année. Capital avait déjà, auparavant, révélé celles qui l'avaient relevé, au sein des 130 plus grandes villes de France. On y retrouve notamment Vitry-sur-Seine (+2%), Mulhouse (+0,9%) ou encore Saint-Maur-les-Fossés (+8,5%).

Les mauvaises nouvelles fiscales concernent aussi la taxe foncière. Comme le révèle Capital, au sein des plus grandes villes de France, quelques édiles ont eu la main particulièrement lourde cette année. Le taux a ainsi flambé de 28% à Nice, de 10% à Villeurbanne et même de 46% à Cagnes-sur-mer. Et là, au contraire de la taxe d'habitation, aucune ristourne n'est prévue par le gouvernement...

Ces relèvements de fiscalité locale n'ont pas manqué de faire réagir les internautes. Sur les réseaux sociaux, certains contribuables s’indignent de cette hausse et témoignent de leur incompréhension.

Interrogé ce vendredi matin sur RTL, Gérald Darmanin a expliqué que la hausse de la taxe résulte souvent d'un changement de vie personnelle, ajoutant qu'"il y a 18 millions de foyers fiscaux qui voient une baisse de la taxe d’habitation (sur 23)".



AUSSI SUR MSN : #balancetonmaire : quand les réseaux sociaux dénoncent l'augmentation de la taxe d'habitation

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Capital.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon