Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La nouvelle taxe à l'hectare ne passe pas chez les chasseurs

logo de Capital Capital 12/06/2019 Sarah Ugolini
La nouvelle taxe à l'hectare ne passe pas chez les chasseurs © Yves Adams / Getty Images La nouvelle taxe à l'hectare ne passe pas chez les chasseurs

Les chasseurs s’opposent à la nouvelle taxation à l’hectare prévue par la Fédération nationale des chasseurs pour compenser la perte financière due à la baisse du tarif du permis national de chasse.

Mauvaise nouvelle pour les chasseurs, qui vont devoir financer la baisse de tarif du permis national. Une surprise alors que Macron avait annoncé la diminution du prix du permis national il y a quelques mois. Comme le rapporte La Dépêche, le permis va passer de 400 à 205 euros pour "rendre la chasse plus accessible et encourager la mobilité pour un retour des pratiquants". En réalité, cette baisse est due à l’exonération du timbre national "grand gibier" sur le nouveau permis de chasse qui coûtait 72 euros.

Or, cet argent, autrefois réparti entre les départements pour indemniser les dégâts des grands gibiers, ne sera ainsi plus financé par le prix du permis de chasse. La Fédération nationale des chasseurs a donc décidé de créer une taxe à l’hectare pour compenser cette perte financière. La Dépêche cite pour exemple le cas de l'Aveyron, pour lequel la taxe sera comprise entre 0,01 et 0,47 euro l’hectare selon les unités de gestion, avec une cotisation minimale de 100 euros. À en croire le quotidien local, ce sont les sociétés de chasse du Sud-Aveyron qui seraient les plus impactées financièrement par cette nouvelle taxe.

Les sociétés de chasse devaient, avant le nouveau dispositif, rembourser 30% des dégâts causés aux agriculteurs par les grands gibiers. Si ce seuil a été désormais abaissé à 20%, le plafond d’indemnités a lui, à l’inverse, été relevé de 1.800 à 2.500 euros. C’est donc un déplafonnement et une nouvelle taxation à l’hectare qui passent mal du côté des chasseurs. Pour faire part de leur mécontentement, une lettre ouverte d’un collectif soutenue par une quarantaine de sociétés de chasse a été envoyée à la Fédération nationale des chasseurs.

Un déplafonnement des indemnités versées aux agriculteurs qui inquiète

Sébastien Paul, le président de la société de chasse de Martrin (Aveyron), est l'un des porte-parole de ces sociétés et s’est officiellement déclaré "contre cette nouvelle taxation". Il assure dans La Dépêche que pour sa société, "cela risque d'avoir un impact sur le prix de la carte ou sur les actions pour le petit gibier". Au-delà de la taxe, il évoque le déplafonnement prévu pour 2020 des indemnités versées aux agriculteurs pour les dégâts causés par le grand gibier. "Pour cette année, on devra payer 540 euros de taxes, mais on ne sait pas ce qu'il en sera l'an prochain. On veut une baisse de la taxe", exige le chasseur.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Capital.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon